Cet article date de plus de 7 ans

Bordeaux confirme son retour en forme et fait chuter Lille 1 à 0

Ce dimanche après-midi, lors de la 17eme journée de Ligue 1, le Bordelais Nguemo a inscrit le but de la victoire et mis fin à la série d'invincibilité du gardien nordiste Enyeama. Les Girondins sont désormais 6ème à égalité de points de Marseille.
Landry Nguemo, auteur du but contre le Losc heureux à la fin du match.
Landry Nguemo, auteur du but contre le Losc heureux à la fin du match. © NICOLAS TUCAT / AFP
Pour Lille, plus d'une fois en difficulté en défense à Chaban-Delmas, c'est un coup d'arrêt. Le LOSC avait un double challenge en venant sur les bords de la Garonne : rester au contact du Paris SG et dans le rythme de Monaco, et préserver la cage de son gardien nigérian.

Côté girondin, on peut parler de renouveau après ce troisième succès de rang sans encaisser de but. Bordeaux monte encore un peu au classement pour se retrouver 6e, à égalité de points avec Marseille.

Impérial ces dernières semaines, Enyeama s'est montré plus fébrile ce dimanche. Le Nigérian était tout heureux de voir Jussiê tirer au dessus sur un centre de Mariano  à la 5e minute, puis chanceux quand l'attaquant brésilien contra l'un de ses dégagements mal négocié au pied à la 22e.

Mais cinq minutes plus tard, le portier lillois a fini par céder sur un but "pas très clair, c'est toujours comme ça" comme l'avait pronostiqué dans la semaine Gaëtan Huard.
L'ancien gardien bordelais, présent près des bancs de touche en tant que consultant télé, reste détenteur du record d'invincibilité en L1 avec 1176 minutes, établi en 1993.

Il a fallu une frappe lointaine mais apparemment guère dangereuse de Nguemo, déviée par Kjaer sur son poteau, rentrant (27), pour stopper la performance d'Enyeama à 1061 minutes.


Nguemo, double héros

Ce but, que l'on avait senti poindre, n'était que le résultat d'une meilleure gestion des temps forts locaux face au bloc lillois, dominateur dans la possession mais dangereux uniquement sur coups de pied arrêtés, avec Basa (8) et Rodelin (24).

Le onze de René Girard s'en sortait même bien à la pause, grâce à... Enyeama qui s'interposait  deux fois devant Obraniak après deux belles actions construites (37, 40).  
Sans grain de sable, on matérialisait mal un possible retour du dauphin de la L1. Le carton rouge infligé à Poundjé pour un tacle rugueux sur Béria (59) allait changer la physionomie de la rencontre.

Pour la deuxième fois de la semaine en infériorité numérique  - 36 minutes jouées à dix mercredi à Guingamp après l'exclusion d'Orban - Bordeaux se mit en mode résistance et solidarité pour contrecarrer les velléités visiteuses.

Plus tranchants en fin de match mais trop désordonnés, les Nordistes voyaient leur seule action franche du deuxième acte, une reprise acrobatique de Souaré (83), sortie sur sa ligne par Nguemo, véritable héros du jour vigilant et sauveur de Carrasso et de la patrie aquitaine.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 football sport girondins de bordeaux losc