Cet article date de plus de 7 ans

Niveau des nappes souterraines: des experts favorables au maintien des restrictions

La gestion de la ressource en eau est à l'ordre du jour d'un comité d'étiage, ce mardi, à la préfecture de Région. Même si le Poitou-Charentes a été épargné par la sécheresse cette année, des hydrogéologues se prononcent en faveur du maintien des restrictions en matière d'irrigation.
Comment se portent les nappes souterraines de la région ? Plutôt bien, apparemment. Les pluies de l'année écoulée ont permis aux nappes phréatiques de se remplir. Mais les experts demeurent prudents. Les aléas météorologiques, par exemple une période de sécheresse dans les prochains mois, pourraient fragiliser le niveau actuel des nappes, qui perdraient alors une partie de leur réserve. Les hydrogéologues, méfiants pour l'avenir, souhaitent donc que les quotas soient maintenus. 

Les eaux des nappes sont aussi régulièrement analysées pour surveiller leur qualité. Après des périodes de sécheresse, les niveaux en nitrates et en pesticides ont généralement tendance à augmenter. Quantité et qualité demeurent indissociables. Les experts restent donc vigilents. 

Ces questions sont abordées aujourd'hui à l'occasion d'un comité d'étiage, à la préfecture de Région. Les discussions se baseront sur le bilan final de l'étiage 2013, disponible en ligne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement sécheresse