• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le nombre de régions pourrait passer à 15 contre 22 en métropole

Les régions métropolitaines pourraient passer de 22 à 15. / © Maxppp
Les régions métropolitaines pourraient passer de 22 à 15. / © Maxppp

Le nombre de régions - 22 aujourd'hui en métropole - devrait passer à "une quinzaine", a annoncé aujourd'hui le député PS de l'Essonne Thierry Mandon, co-dirigeant du conseil de la simplification voulu par le chef de l'Etat.

Par C.H + AFP

La diminution du nombre des régions françaises avait été évoquée hier mardi par le chef de l'Etat lors de sa conférence de presse à l'Elysée dans un souci de réduction de la dépense publique.
Thierry Mandon, le porte-parole du groupe PS à l'Assemblée a précisé sur RMC la réorganisation territoriale esquissée par le président François Hollande.
Le nombre des régions "peut évoluer", avait dit le président.
"Dans l'idée, c'est une quinzaine" de régions, a dit M. Mandon. "C'est sept de moins, cela fait quand même 30% de régions en moins", a-t-il souligné
en se fondant sur le nombre des régions métropolitaines (il y en a aussi 4 en outre-mer).
Ensuite, "là où il y a une métropole forte et là où il y a un département, on Fait converger les deux", a ajouté M. Mandon, parlant d'une "digestion des départements par les métropoles".
Une loi créant 13 métropoles aux pouvoirs très larges a été votée définitivement par le parlement en décembre.
Le député a été chargé, avec l'entrepreneur Guillaume Poitrinal, ex-PDG d'Unibail-Rodamco, de piloter le "choc de simplification" voulu par François Hollande.
En octobre 2013, Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne et co-auteur du rapport Krattinger-Raffarin au Sénat, avait pour sa part proposer de réduire de moitié le nombre de régions, le ramenant à huit ou dix. Il suggérait pour sa part de fusionner le Poitou-Charentes, l'Aquitaine et le Limousin par exemple.


Des propositions déjà faites en 2009

Déjà en 2009 à la demande de Nicolas Sarkozy, un rapport pour la réforme des collectivités locales, présidé par Edouard Balladur avait proposé cette réduction à 15 du nombres des régions en émettant des hypothèses de fusion. Le Poitou-Charentes, augmenté de la Vendée (l'ancien Bas-Poitou) était alors rattaché à l'Aquitaine. Ce rapport proposait un calendrier avec 2014 comme date de mise en oeuvre.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La bicok, la micro-maison landaise qui a tout d'une grande

Les + Lus