• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'accolade entre François Hollande et un entrepreneur de Limoges à San Francisco

François Hollande faisant un "Hug" à Carlos Diaz à San Francisco, mercredi 12 février 2014 / © Carlos Diaz/via Facebook
François Hollande faisant un "Hug" à Carlos Diaz à San Francisco, mercredi 12 février 2014 / © Carlos Diaz/via Facebook

Le président de la République a voulu mener une offensive de "charme" mercredi auprès des entreprises innovantes au terme d'une visite d'Etat de trois jours aux Etats-Unis

Par Christian Bélingard

Il a ainsi rencontré entre autres jeunes chefs d'entreprises qui ont développé leur propre "Start Up" dans la Silicon Valley Carlos Diaz, un entrepreneur parti de Limoges pour co-fonder en 2012 Inc.Kwarter à San Francisco. C'est Carlos Diaz qui avait d'ailleurs défrayé la chronique à cette époque en lançant le mouvement des "Pigeons", une révolte de patrons contre la hausse un temps envisagée de taxation des plus-values sur les cessions d'entreprises, initiative qui menaçait de décourager les investisseurs.

Mercredi soir à San Francisco, Carlos Diaz faisait partie des invités à la réunion organisée pour la visite de François Hollande. Il n'a pas hésité à lui poser directement la question: "Etes-vous capable aujourd'hui d'embrasser vraiment les entrepreneurs et de leur faire un hug". Carlos Diaz a précisé avoir "adoré" le discours du chef de l'Etat qui avait égrené une série de mesures en faveur des start-up françaises. Le président s'est alors volontiers exécuté, sous les applaudissements des quelques dizaines de dirigeants de start-up présents.


Voir la vidéo du "Hug" présidentiel:

Ce contenu n'est plus disponible


... et la réaction de Carlos Diaz après coup...


Carlos Diaz par Skype

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pierre Thépot, directeur du groupe hospitalier de La Rochelle – Ré – Aunis. 

Les + Lus