De très nombreux oiseaux victimes des tempêtes : l'hécatombe continue sur les plages de Charente-Maritime

Pour le 3ème week-end consécutif, la LPO de Charente-Maritime demande à ses bénévoles de parcourir les plages pour recenser les oiseaux victimes des intempéries, certains peuvent encore être sauvés s'ils sont rapidement pris en charge.

Un macareux mort découvert sur une plage.
Un macareux mort découvert sur une plage. © Maxppp
Depuis le début des tempêtes en janvier, 15 000 oiseaux morts ou très affaiblis ont été retrouvés sur tout le littoral  de l'Atlantique. Ils se comptent par milliers en Charente-Maritime depuis plus d'une quinzaine de jours. Il s'agit pour la plupart de guillemots ou de macareux, des oiseaux du grand large qui n'ont plus trouvé de nourriture en mer en raison des intempéries.
En Charente-Maritime, ceux qui sont découverts vivants sur la plage sont pris en charge, réchauffés et nourris, au Centre de Sauvegarde Départemental de Dolus-D'Oléron, le seul du département. Depuis le 29 janvier, 275 oiseaux souvent très affaiblis y ont été hébergés, un tiers seulement a survécu.
Plus d'informations dans le reportage de Pierre Lahaye et Joël Bouchon :
durée de la vidéo: 01 min 47
Dolus-d'Oléron : de très nombreux oiseaux pris en charge au Centre de Sauvegarde Départemental

Quelques adresses utiles:
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral intempéries