Le site de la Bataille de Poitiers une nouvelle fois tagué

Des croix celtiques, un grand 732 tracé et « On a pas oublié » ont été bombés au noir. Ce n'est pas la première fois que ce genre d'acte se produit sur ce site historique de la Bataille de Poitiers qui marqua la défaite du général Abd al-Rahman face à Charles Martel.

Inscription" on n'a pas oublié" sur le principal panneau
Inscription" on n'a pas oublié" sur le principal panneau © France 3
Les panneaux d'information sur la Bataille de 732 entre chrétiens et musulmans ont été recouverts de messages explicites. Une entreprise est à l'oeuvre depuis ce matin pour nettoyer, les tags et redonner un visage aux personnages représentants les musulmans dans la bataille, noircis à la peinture. Le site est souvent la proie de manifestations extrémistes, des inscriptions typiques de l'extême-droite., la croix celtique utilisée comme emblème par les groupes néo-nazis. 
Une plainte contre X devrait être déposée vendredi. Le sous-préfet et le procureur de la République ont aussi été avisés, Ce site historique attire jusqu'à 30.000 visiteurs chaque année .

 Marie-Noëlle Missud et François Gibert ont rencontré Gérard Barc, le maire de Vouneuil-sur-Vienne:

tags bataille de Poitiers


Dans un communiqué, la Ligue des Droits de l'Homme a condamné ces inscriptions «exprimant l'islamophobie, l'antisémitisme et la xénophobie de leurs auteurs» et «témoigne de la haine et du racisme à l'encontre de la culture, de l'intelligence et de l'amitié entre les peuples». Selon la LDH, «cette violence glauque traduit le mépris de l'histoire des hommes et contribue à nourrir une défaite de la pensée».

Contacté, le porte-parole de Génération Identitaire, groupe de militants d'extrême droite qui avait envahi le chantier de la mosquée de Poitiers en octobre 2012 déployant une banderole indiquant «Charles Martel a battu les arabes à Poitiers en 732», a fait savoir qu'il n'est «pas l'auteur» de ces croix celtiques.








Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers