Municipales : carnets de campagne à Rochefort

Ces élections municipales vont marquer la fin d'une époque à Rochefort. Après deux mandats à la tête de la ville, le maire socialiste Bernard Grasset, élu en 2001, ne se représente pas. Cinq candidats briguent sa succession.

L'Hôtel de Ville de Rochefort
L'Hôtel de Ville de Rochefort © FTV
Emploi et développement économique notamment autour du tourisme, les thèmes majeurs de la campagne électorale à Rochefort sont à l'image d'une ville où le chômage touche plus de 16% de la population.
A gauche, André Bonnin (PS) est sorti vainqueur de la primaire socialiste et porte les espoirs des socialistes pour garder la ville dans le giron de la gauche.
Parmi ses propositions phares, la constitution d'un pôle santé et tourisme autour des thermes.
A droite, Hervé Blanché (UMP-UDI ) fait du développement des nouvelles technologies une priorité pour le développement économique et l'image de la ville. Il souhaite faire de Rochefort une ville numérique et intelligente.
Le centriste Alexis Blanc est à la tête d'une liste Sans Etiquette et affirme vouloir redynamiser la ville.
Deux autres listes briguent les suffrages des Rochefortais, celle du divers-droite Domininique Drouin et celle du candidat de Lutte Ouvrière, Frédéric Castello.

Le reportage à Rochefort en Charente-Maritime de Yann Salaün et Thomas Chapuzot
durée de la vidéo: 03 min 22
Les enjeux des municipales à Rochefort

 

Les listes en présence au 1er tour à Rochefort
André Bonnin, Candidat PS "Une Volonté pour Rochefort"

Hervé Blanché, Candidat UMP-UDI "Hervé Blanché 2014"

Alexis Blanc, Candidat SE "Rochefort pour Tous"

Dominique Droin, Candidat Divers Droite "Rochefort avec Enthousiasme"

Frédéric Castello (Lutte Ouvrière), "Faire entendre le camp des travailleurs" 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020