A Angeac-Charente, petit paléontologue deviendra grand...

A Angeac-Charente, le site de fouilles paléontogique s'ouvre aux enfants en accueillant cet été des chantiers-écoles. Le monde des dinosaures les fait tous rêver et en la matière, le site charentais est exceptionnel. C'est ici que l'on a découvert les restes du plus grand dinosaure au monde en 2010.

Découverte d'un arbre fossilisé de 130 millions d'années et de plus de 9 mètres de long sur le site d'Angeac-Charente en 2012.
Découverte d'un arbre fossilisé de 130 millions d'années et de plus de 9 mètres de long sur le site d'Angeac-Charente en 2012. © Maxppp
En février 2010, la mise au jour d'un gisement d'ossements de dinosaures et du squelette d'un sauropode révèle la richesse exceptionnelle du site d'Angeac-Charente. Depuis, tous les chercheurs nourrissent l'espoir d'une autre découverte exceptionnelle.
Le chantier a déjà révélé de nombreuses informations sur la faune et la flore préhistorique mais le potentiel est encore très grand. La preuve : chaque année quelques dizaines de m2 seulement sont fouillées alors que 4 à 5000 m2 intéressants ont été recensés.
Le site est géré par le musée d'Angoulême qui assure des visites guidées pour le public et qui cet été lance cette opération destinée aux plus jeunes.
Il s'agit de familiariser les enfants avec les techniques de fouilles et peut-être avant tout de leur apprendre à ne pas se décourager. La chasse aux trésors paléontologiques demande souvent beaucoup de patience.

Ambiance pendant un après-midi de chantier école avec le reportage de Jérôme Deboeuf et Cécile Landais :
durée de la vidéo: 01 min 59
Chantier-école de fouilles sur le site paléontologique d'Angeac-Charente






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie