Craintes d'une pollution massive de l'eau à Magnat l'Etrange en Creuse

Suite à des épandages de désherbant total au camp militaire de la Courtine, élus et agriculteurs du territoire craignent une pollution de la réserve d'eau qui alimente près de 50 communes creusoises.  

La réserve d'eau qui pourrait être contaminée par les désherbant
La réserve d'eau qui pourrait être contaminée par les désherbant © Angélique Martinez
Une centaine d'hectares, sur les 6500 que comptent le camp militaire de la Courtine, a été traité au désherbant il y a une quinzaine de jours. Il s'agit de pare-feux empêchant les incendies de se propager lors des essais de munitions.

Elus et agriculteurs de la commune de Magnat l'Etrange craignent que la réserve d'eau de Beissat ne soit touchée par les résidus de désherbant. Les zones de captage en eau potable situées dans ce barrage permettent d'alimenter une cinquantaine de communes, soit près d'1/4 de la Creuse.

Un pare-feu du camp de la Courtine traité au désherbant
Un pare-feu du camp de la Courtine traité au désherbant © Anthony Borlot
                                              Pare-feu du camp de la Courtine traité au désherbant total

Le maire de Magnat l'Etrange, Philippe Breuil, a alerté en séance plénière du Conseil Général le préfet de la situation ainsi que les autorités sanitaires. L'Agence Régionale de Santé doit effectuer des prélèvements d'eau sur place mercredi.

Dans le reportage qui suit interviennent : 

  1. Marie Padovani, conseillère municipale à Magnat-l'Etrange
  2. Philippe Breuil, le maire de Magnat-l'Etrange
  3. Jean-Jacques Paufique, agriculteur à Beissat

durée de la vidéo: 02 min 28
vidéo - l'eau de 50 communes menacée de pollution

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement