Cet article date de plus de 5 ans

Thouars : 58 salariés de Delpeyrat attendent d'être fixés sur leur sort

En quelques semaines, le site du traiteur Delpeyrat à Thouars dans le nord des Deux-Sèvres va passer de 85 salariés à 28. La suppression de 58 emplois a été validée dans le cadre du Plan de Suavegarde de l'Emploi (PSE) mis en place cet été par la direction du groupe.

Manifestation des salariés de Delpeyrat dans les rues de Thouars (79) en septembre dernier.
Manifestation des salariés de Delpeyrat dans les rues de Thouars (79) en septembre dernier. © D.Laveau. France3
La grande majorité des salariés de Delpeyrat vit en ce début de semaine ses derniers jours de travail sur le site thouarsais. 58 d'entre eux vont recevoir un courrier contenant des propositions de reclassement dans d'autres usines du groupe Maïsadour (dont Delpeyrat est une filiale) dans le Lot-et-Garonne, les Landes, l'Indre-et-Loire ou la Vendée. Les personnes concernées auront douze jours pour accepter ces offres. Passé ce délai, elles se verront notifier leur licenciement. 

Combien de licenciements seront effectifs à Thouars ?

Il est pour l'instant trop tôt pour répondre à cette question mais déjà de nombreux salariés déclarent qu'ils ne sont pas favorables à une mutation. Les syndicats ont d'ailleurs fermement négocié ces dernières semaines pour améliorer les conditions de licenciement.
Pour les représentants syndicaux du site Delpeyrat Traiteur de Thouars, la direction du groupe a tardé à réagir pour redresser la barre du site deux-sévrien, laissant s'accumuler des pertes que Maïsadour ne veut plus aujourd'hui assumer. Trois sites de Delpeyrat Traiteur ( Thouars, Chinon et Agen) ont généré 3M 800 000 euros de déficit.

Anne-Marie Baillargé et Luc Barré ont rencontré ce matin des salariés du site Delpeyrat de Thouars. Voici leur reportage :
durée de la vidéo: 01 min 03
58 suppressions de postes chez Delpeyrat à Thouars




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social