Angoulême : la grève s'installe chez Leroy-Somer

Une partie des salariés de Leroy-Somer est en grève à l'appel de la CGT depuis mercredi dernier et le mouvement se durcit en cette fin de semaine. Les grévistes observent des débrayages tournants et bloquent les entrées et sorties de camion sur le site du Rabion à Angoulême.

Les entrées du site du Rabion à Angoulême sont bloquées par les salariés de Leroy Somer en grève.
Les entrées du site du Rabion à Angoulême sont bloquées par les salariés de Leroy Somer en grève. © Jérôme Deboeuf. France 3
Leroy-Somer qui emploie 2 200 personnes sur ses six charentais, fabrique principalement des moteurs électriques et des alternateurs. L'entreprise charentaise créée en 1919 est le premier employeur privé de la région et un des leaders mondiaux dans sa spécialité.


Un 13ème mois pour compenser des primes perdues

La CGT estime que la situation des salariés est devenue catastrophique en raison de la politique salariale de l'entreprise. Les employés sont mal payés et déconsidérés estime le syndicat alors que les résultats économiques du groupe sont bons.
Les grévistes demandent l'équivalent d'un 13ème mois pour remplacer des primes d'intéressement qu'ils ont perdu alors que celles-ci étaient nécessaires à beaucoup d'entre eux pour compléter des salaires qu'ils estiment trop faibles.
A l'heure actuelle, la direction de Leroy-Somer refuse d'ouvrir des négociations et la grève semble s'installer dans la durée dans les différents sites du département.

Le reportage de Jérôme Deboeuf et Bruno Pillet :
durée de la vidéo: 01 min 38
Angoulême : la grève chez Leroy-Somer


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter