Cet article date de plus de 6 ans

5 ans après Xynthia : les terres agricoles toujours imprégnées par le sel

Les pertes agricoles après le passage de Xynythia en février 2010 ont été chiffrées à 45 millions. Des cheptels ont été détruits et les terres agricoles inondées. Le véritable ennemi pour les agriculteurs a été le sel qui s'était déposé sur les terrains. Ses effets néfastes sont encore présents.
Les teres inondées à St-Clément-des-Baleines sur l'île de Ré après Xynthia
Les teres inondées à St-Clément-des-Baleines sur l'île de Ré après Xynthia © Maxppp
Cinq ans après la tempête, les sols sont encore imprégnés de sel. Conséquence : à certains endroits, l'eau ne pénètre pas et stagne en surface rendant la mise en culture impossible ou improductive. 25% des terres agricoles de Charente-Maritime subissent encore aujourd'hui les effets de Xynthia et les rendements ne sont pas revenus à leur niveau d'avant Xynthia.
Des traitements ont été entrepris dans les mois qui ont suivi  la tempête pour tenter de rendre les terrains à nouveau cultivables. Du gypse a été répandu en grosse quantité pour aérer la terre et faire descendre le sel de la surface. Malheureusement, la sécheresse est venu rendre ces traitements moins efficaces.
Le reportage d'Anne-Marie Baillargé, Julien Delage, Florent Cavan et Philippe Ritaine revient sur le bilan et l'état des terres agricoles de Charente-Maritime :
durée de la vidéo: 03 min 10
Xynthia : les terres agricoles toujours contaminées par le sel

Intervenants : Jean-François Gaillard, agriculteur; Jean-Michel Hillaireau, ingénieur agronome et Didier Gauchet, Directeur de la chambre d'agriculture (17)



 

Xynthia, 5 ans après
C'était dans la nuit du 28 février 2010.
Cinq ans après le passage de la tempête Xynthia sur le littoral atlantique, France 3 Poitou-Charentes et France 3 Pays de la Loire vous proposent une émission spéciale samedi 14 février à 10h50 heures.
Le détail de l'émission est à consulter ici.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tempête xynthia littoral