Cet article date de plus de 6 ans

Rochechouart : des yeux qui regardent vers les étoiles

La ville de Rochechouart est en passe de devenir un laboratoire à ciel ouvert.
200 millions d'années après avoir été frappée par une météorite, la cité de Haute-Vienne vient d'être dotée d'une caméra pour justement observer ces objets célestes.
© OLEG KARGOPOLOV / 74.RU / AFP
Il porte un drôle de nom ce système d'observation : FRIPON pour ( Fireball Recovery and Interplanetary Obervation Network ).

Sa mission avec cette grosse lentille, est de scruter les moindres faits et gestes du ciel haut-viennois.
Comme une centaine d'autres en France, cette caméra est reliée informatiquement et fait partie d'un maillage national.

Elle va remplacer l'oeil humain beaucoup moins sollicité par notre époque moderne.
Il faut savoir qu'au 19ème siècle, l'Homme regardait le Ciel et l'observait... Aujourd'hui ce n'est plus le cas.

C'est donc cette caméra qui va prendre le relais et qui va surveiller, rendre compte du moindre phénomène de rentrée atmosphérique, autrement dit de météorite.

Reportage : E.Denanot/F.Bordes
Intervenants :
François colin Astronome observatoire de Paris
Brigitte ZANDA Muséum national d’histoire naturelle de Paris
Paul Rougier Président association Pierre de Lune
Philippe Lambert Docteur es sciences spécialisé dans l’étude des structures d’impacts météoritiques


durée de la vidéo: 02 min 50
Caméra Fripon à Rochechouart


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
espace cité de l'espace sciences archives