Edith Cresson : "Le Front National est une menace pour la France"

A une semaine du premier tour des élections départementales, celle qui fut Premier Ministre de François Mitterrand est venue apporter son soutien aux candidats socialistes à Châtellerault. Le parti de Marine Le Pen y a recueilli plus de 20% des suffrages aux dernières cantonales. 

A une semaine des élections départementales, une figure locale était en campagne ce matin dans la Vienne. L'ancien chef du gouvernement sous Mitterrand (mai 1991-avril 1992) Edith Cresson était en effet sur le marché de Châtellerault pour soutenir le binôme socialiste dans ce canton. 

A 81 ans, Edith Cresson reste une femme politique combattante, convaincue que ce scrutin doit intéresser les Français. D'autant que c'est bel et bien un revers électoral qui s'annonce pour sa famille politique. Un revers doublé d'une désaffection du corps électoral avec une abstention annoncée à 57%.

Quant au Front National, crédité de 30% des intentions de vote, il demeure pour elle une menace, non "pas pour le gouvernement" mais "pour la France" : "Le Front National veut sortir de l'Europe(..) et de l'Euro. Et ce que veut Marine Le Pen, c'est nous isoler du monde entier, c'est absurde".

A Châtellerault (sud), le candidat du FN avait recueilli 20,81% des voix au 1er tour des cantonales en 2011. Seuls  37% des électeurs s'étaient déplacés aux urnes.  

Voyez le reportage de Marion Mercier et Laurent Gautier (intervenant : Edith Cresson)