• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Appel à l' accueil des réfugiés

Pétition sur Facebook du député Florent Boudié / © Florent Boudié
Pétition sur Facebook du député Florent Boudié / © Florent Boudié

Après le choc provoqué par les photos de la mort du petit Aylan, les initiatives se multiplient pour faciliter l'accueil des réfugiés. Mais cette solidarité ne fait pas l'unanimité. La classe politique n'est pas en reste : des élus socialistes appellent à former un réseau de "villes solidaires",

Par KJ

Pétition, mobilisation citoyenne et appel donc de quelques élus, il faut dire que les photographies du petit Aylan, un enfant syrien de trois ans trouvé noyé sur une plage turque, semblent avoir mobilisé les consciences.


En Dordogne

Germinal Peiro lance un appel aux maires de Dordogne afin d'accueillir des réfugiés. Le président socialiste du Conseil départemental annonce qu'il aidera les communes volontaires par des aides sociales. L'élu a indiqué que les maires pourront ainsi compter sur l'aide du Département. Deux communes du département, La Coquille et Jumilhac-le-Grand, ont déjà accueilli des Syriens ces derniers mois.
Appel à l'accueil des réfugiés


En Gironde

Le député de la Gironde Florent Boudié a lancé jeudi un appel pour que les Français accueillent des migrants chez eux. Alain Anziani, le maire de Mérignac et Philippe Buisson, celui de Libourne se sont associés à cet appel solidaire. Du côté de la Droite, beaucoup d'élus ont exprimé leur solidarité avec ces réfugiés. A Pessac, le maire Franck Raynal a précisé les contours du projet du local destiné aux réfugiés sahraouis. Cet ancien espace commercial du quartier des Echoppes a été réhabilité pour accueillir ces réfugiés, évacués du camp de fortune naguère installé sous le pont Saint Jean. Ceytte réhabilitation a été financé par Bordeaux Métropole, le Département et l' Etat. Cette installation est transitoire, elle devrait se poursuivre pendant 2 ans seulement. Rappelons  que l'ensemble des élus de la CUB se réunit lundi 7 septembre pour faire le point sur cette situation.
 

Local à Pessac pour les réfugiés Sahraouis

Mais ce type d'initiative fait grincer des dents : selon un sondage réalisé mardi et mercredi, 56% des Français sont opposés à l'accueil de migrants et réfugiés qui tentent actuellement de gagner l'Europe.



 





Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus