Associations ou particuliers ... le Limousin se mobilise pour les victimes d'Irma

Les dégâts à Marigot près de l'aéroport de Saint-Martin, après le passage de l'ouragan IRMA / © IP3 PRESS/MAXPPP
Aurelien Morissard
Les dégâts à Marigot près de l'aéroport de Saint-Martin, après le passage de l'ouragan IRMA / © IP3 PRESS/MAXPPP Aurelien Morissard

Sur les réseaux sociaux, les appels se multiplient pour tenter de trouver des solutions pour aider les victimes d'Irma à Saint-Martin et Saint Barthélémy. Particuliers et associations limousines se mobilisent pour donner vie à différentes actions de solidarité.

Par Angélique Martinez

La générosité d'un agriculteur haut-viennois et d'une Corrézienne d'adoption

Christophe Lechevallier possède une exploitation sur les communes de Flavignac et Pageas en Haute-Vienne. Il s'est spécialisé dans la vente directe de viande. Son élevage se compose de 120 vaches limousines, 200 jeunes bovins mâles et 80 jeunes bovins femelles.
Tout au long de l'année, il propose des visites avec dégustation gratuite. Mais au lendemain du passage de l'ouragan Irma, l'agriculteur a eu l'idée de faire don aux sinistrés d'Irma de 300 à 500 kg de viande. La valeur financière ne compte pas pour lui (+ de 5000 euros), son soucis est plutôt aujourd'hui de trouver une association pour acheminer toute cette viande sur place.

Elodie Corrèze a elle aussi été très touchée par les dégâts causés par les différents ouragans et bien-sûr par la détresse des habitants de Saint-Barthélémy et Saint-Martin. Elodie est native de Saint Barthélémy mais vit en Corrèze. Sa famille et ses amis vivent encore sur l'île.
Sur sa page facebook, elle prône le positivisme et relaie des messages d'espoir pour les sinistrés. Cette habitante de Brive a, dès samedi 9 septembre, lancé une cagnotte sur leetchi.com (A retrouver ici) Pour l'instant 430 euros ont été récoltés. 

Les associations à pied d'oeuvre 

Le Secours Populaire a bien évidemment lancé un appel aux dons pour venir en aide aux enfants et aux familles qui ont tout perdu.
Avec ses partenaires locaux, le Secours Populaire est en mesure d'agir pour soutenir les victimes de cette catastrophe. L'association débloque dès à présent un premier fonds d'urgence de 100 000 euros au niveau national. L'objectif est de répondre aux besoins de première nécessité, distributions de nourriture, de produits d'hygiène et mettre en place des systèmes de purification d'eau. 

La délégation haut-viennoise de la Croix Rouge française a également lancé un appel aux dons. Et s'apprête à faire partir plusieurs personnes sur place à Saint-Martin pour prodiguer des soins et acheminer des médicaments et du matériel médical. Une quinzaine de bénévoles haut-viennois sont prêts à partir sur place. Ils attendent le feu vert de la direction parisienne de la Croix Rouge. 

Les bénévoles de l'association Electriciens sans Frontières
sont également prêts à intervenir pour remettre en place le courant à Saint-Martin ou Saint-Barthélémy. Mobilisés depuis plus d'une semaine, l'association va envoyer une équipe d'urgentiste en coordination avec la Croix Rouge. Un gros porteur partira avec trois électriciens bénévoles, 3000 lampes solaires et une cinquantaine de groupes électrogènes qui permettront d'apporter de la lumière dans les centres d'accueil mis en place pour les sinistrés. 

 

Sur le même sujet

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne