• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bernadette Chirac est sortie de l'hôpital

La conseillère départementale de Corrèze a quitté vendredi 23 septembre 2016 l'hôpital où son mari Jacques est toujours soigné / © Joël Saget / AFP
La conseillère départementale de Corrèze a quitté vendredi 23 septembre 2016 l'hôpital où son mari Jacques est toujours soigné / © Joël Saget / AFP

Bernadette Chirac a quitté dans la soirée du vendredi 23 septembre 2016 l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière où elle a séjourné durant 4 jours pour du "repos" a indiqué à l'AFP son gendre qui précise que "le Président Chirac y demeure et poursuit le traitement et les soins de son infection pulmonaire"

Par Annaïck Demars avec AFP

"Après quatre jours de suivi et de repos, Bernadette Chirac, ancienne première dame et conseillère départementale du canton de Corrèze, "a quitté vendredi soir l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Le président Chirac y demeure hospitalisé et poursuit le traitement et les soins de son infection pulmonaire", a déclaré à l'AFP leur gendre Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac. 

L'ancien secrétaire général de l'Elysée n'a pas fait de commentaire sur l'état actuel de l'ex-chef de l'Etat (1995-2007) mais selon des sources proches de la famille citées par l'AFP, Jacques Chirac va toutefois mieux que dimanche dernier, quand il avait dû être pris en charge.

Depuis, très peu d'informations ont filtré sur son état. Mardi 20 et mercredi 21 septembre, les rumeurs les plus folles avaient circulé dans Paris. La famille de l'ancien président avait alors tapé du poing sur la table et M. Salat-Baroux avait demandé "instamment qu'on respecte sa tranquillité" et sa "vie privée", de même que celle de ses proches. "


Depuis son départ de l'Elysée, Jacques Chirac - victime d'un accident vasculaire cérébral en 2005 après avoir été connu pendant des décennies pour sa santé de fer et son naturel bon vivant - a déjà été hospitalisé à plusieurs reprises. Comme à chacune de ses hospitalisations, son précédent séjour à la Pitié en décembre 2015 pour "affaiblissement" avait déjà été l'occasion de maintes rumeurs.

Sur le même sujet

Grève des laboratoires d'analyse médicale

Les + Lus