• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bombardement de Bouaké : un renvoi du procès devant les assises de Paris en 2020

Le bombardement des forces françaises à Bouaké en Côte-d'Ivoire le 6 novembre 2004. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le bombardement des forces françaises à Bouaké en Côte-d'Ivoire le 6 novembre 2004. / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Les familles des soldats du RICM de Poitiers et de La Braconne en Charente accueillent cette décision avec soulagement. La justice a ordonné le renvoi devant les assises de Paris des trois pilotes accusés d'avoir pris part au bombardement d'une base militaire française à Bouaké en Côte-d'Ivoire.

Par Christine Hinckel

Neuf militaires français et un civil américain étaient morts dans le bombardement. Six soldats parmi les tués venaient du Poitou-Charentes. Cinq appartenaient au RICM basé à Poitiers et un autre au régiment du Train installé à La Braconne près d'Angoulême. Le 6 novembre 2004, deux avions de l'armée ivoirienne avaient pris pour cible des soldats français de la force Licorne.

Procès en 2020

Le procès, tant attendu par les familles, devrait avoir lieu en 2020. 
La juge d'instruction en charge de l'enquête sur le bombardement de Bouaké en 2004 vient d'ordonner le renvoi devant les assises de Paris des trois pilotes accusés d'avoir tué neuf militaires français dont cinq du RICM de Poitiers. Les deux pilotes ivoiriens et un mercenaire seront jugés pour assassinat, tentative d'assassinat et dégradations aggravées.

Ce renvoi devant les assises avait été requis par le parquet de Paris en juillet dernier. Ce bombardement est  l'une des attaques les plus meurtrières en temps de paix contre l'armée française ces 40 dernières années.

Plus d'informations avec Laïd Berritane :
Le bombardement de Bouaké : un procès en vue
Commentaire Laïd Berritane


 Me Lionel Béthune de Moro est l'avocat des six militaires de Poitoiers et d'Angoulême, morts dans le bombardement de Bouaké. Il était l'invité de France 3 Poitou-Charentes après l'annonce du renvoi devant les assises des trois pilotes impliqués dans le bombardement.
Il revient sur le "soulagement des familles" dans la perspective du procès à venir mais aussi "sur leur frustation, faute d'avoir les commanditaires devant la justice française" nous dit-il.
Me Lionel Béthune de Moro
Me Lionel Béthune de Moro est l'avocat des six militaires de Poitiers et Angoulême morts dans le bombardement de Bouaké. Il est l'invité de France 3 Poitou-Charentes.
​​​​​​​




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus