Bordeaux : à la découverte du chantier de la Méca, le futur temple de la création culturelle en Nouvelle-Aquitaine

Pourtant méconnue du grand public, la Méca (Maison de l'économie créative et culturelle en Nouvelle-Aquitaine) deviendra le nouvel édifice de la création culturelle de notre nouvelle région. En chantier à Bordeaux depuis 2015, le bâtiment devrait être ouvert au public dès septembre 2018. 

Elle devrait être le phare de la création culturelle en Nouvelle-Aquitaine. Un lieu dédié au coeur du nouveau quartier Bordeaux Euratlantique , sur les bords de la garonne, à deux pas de la gare St-Jean. Conçue par les architectes Big (Bjarke ingels group) et Freaks, la Méca réunira trois agences de création culturelle de la région : le Frac (Fond régional d'art contemporain), Oara (Office artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine) et l'Ecla (Ecrit cinéma livre audiovisuel). Un édifice qui marquera le renouveau du quartier de Paludate et des Abattoirs.
durée de la vidéo: 02 min 12
Méca : interview de Frédéric Vilcocq ©France 3 Aquitaine

Cette colocation est le résultat d'une réflexion engagée dès 2006 par le président de la région Alain Rousset. Celle-ci  portait initialement sur la nécessité d'investir un espace plus important et adapté pour héberger le Frac Aquitain. Un projet qui a risqué de ne pas voir le jour à la suite de la tempête Xynthia survenue en février 2010

On attendait une sortie de décret qui pouvait interdire toute constructibilité le long du fleuve à une distance de 100 mètres environ, explique Frédéric Vilcocq, conseiller culture, économie créative, francophonie et sports au Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine.


Ce projet d'un budget de 60 millions d'euros dont 42 millions sont affectés aux travaux, entraîne une refonte du quartier dans lequel le nouvel édifice est implanté. La voie rapide va être réduite au profit d'un aménagement à l'image des quais historiques de Bordeaux. Ce qui devrait baisser ainsi la limitation de vitesse autorisée pour circuler. 

Vers une bulle créatrice culturelle ? 

L'objectif principal de ce nouvel édifice est d'accompagner les acteurs professionnels dans un monde culturel en mutation constante. La Méca offre au Frac, à l'Ecla et Oara des lieux où chacune de ces agences culturelles trouvera du soutien et des ressources à la fois financières et humaines. Et bien sûr un lieu totalement étudié et adapté aux besoins. 


L'intention d'Alain Rousset était à la fois de donner de la visibilité, ce qu'il appelle le fait culturel. Depuis quelques années, les régions en France se sont installées comme étant de vrais acteurs de soutien au monde de la culture, explique Frédéric Vilcocq.

C'est donc une "coloc'active" qui se profile puisque chacune des trois agences culturelles pourra exercer sur un espace qui lui est particulièrement dédié.

durée de la vidéo: 02 min 41
Méca : interview d'Ivan Mata ©France 3 Aquitaine

Un ouvrage en béton brut apparent

L'architecture de la Méca donne une place prépondérante au béton. Les parements bétons ne reçoivent aucun traitement particulier après leur mise en oeuvre. La Méca est ainsi habillée de plus de 7.500 m² de panneaux de béton blanc, assemblés pour laisser croire à un "rocher facetté". 

durée de la vidéo: 01 min 16
Méca : interview de Fabrice De Lassus ©France 3 Aquitaine

20 millions de visiteurs potentiels à l'année

Le bâtiment étant situé à moins de dix minutes de la Gare Saint-Jean actuellement en rénovation et avec l'arrivée de la LGV en juillet 2017, près de 20 millions de visiteurs potentiels par an sont espérés. Ils pourront circuler dans la Méca. Le site veut aussi accueillir le public, les promeneurs sur une esplanade donnant sur la Garonne. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine culture architecture et urbanisme architecture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter