• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Bordeaux : une marche inédite pour nos aînés

© FTV
© FTV

Sensibiliser la société sur le regard que nous portons parfois sur nos aînés, c'était l'objectif de cette manifestation. Eux qui bien souvent sont gênés de se déplacer à l'aide d'une canne ou d'un déambulateur et qui du coup préfèrent rester chez eux et perdre une partie de leur autonomie.

Par C.O

Bordeaux : une marche inédite pour nos aînés
Sensibiliser la société sur le regard que nous portons parfois sur nos aînés, c'était l'objectif de cette manifestation. Eux qui bien souvent sont gênés de se déplacer à l'aide d'une canne ou d'un déambulateur et qui du coup préfèrent rester chez eux et perdre une partie de leur autonomie.
Mobil’Aînés, c'est le nom de cette opération organisée aujourd'hui pour la première fois en France. Elle visait à promouvoir la mobilité urbaine des seniors. 

Beaucoup ont donc quitté leur domicile ou leur maison de retraite le temps d'un après midi. Et c'est en binomes, accompagnés d'un proche ou d'un bénévole, qu'ils ont participé à l'opération sur les quais, devant la Maison écocitoyenne. Au total, il y avait 74 binomes. Une jolie réussite pour cette première édition.

Il s’agit d’une marche en rolateur (déambulateur à roues), lancée par l’association Prendre soin du lien, qui propose aux seniors des activités pour bien vieillir. Cette manifestation, "intergénérationnelle et festive, vise à promouvoir la mobilité urbaine des aînés ainsi qu’à changer le regard porté sur ceux qui se déplacent en déambulateur", explique l'association.

Les organisateurs n'hésitent pas à le dire, en France la société ne porte pas le même regard sur ses aînés, que dans d'autres pays, comme ceux de l'Europe du nord par exemple. Un regard que ressentent les seniors et qui, du coup, préfèrent sortir sans canne ou déambulateur au risque de tomber. Parfois même certains restent chez eux, se privant de marcher et amoindrissant ainsi leur motricité et donc leur autonomie. Pour que leur quotidien soit meilleur c'est donc à nous de changer !

 

Sur le même sujet

Les toits de la cathédrale St Front ouverts au public

Les + Lus