Cet article date de plus de 4 ans

Le CHU de Bordeaux condamné pour homicide involontaire

Après le décès d'une patiente retrouvée étranglée avec un drap en 2008, le CHU de Bordeaux a été condamné à 4000 euros d'amende par le tribunal correctionnel pour homicide involontaire ce mardi.

© Google map
10 000 euros d'amende avaient été requis contre le CHU de Bordeaux, poursuivi pour homicide involontaire en tant que personne moral. 

En 2008, Marie-Jeanne Hobé, alors âgée de 59 ans, avait été admise à Haut-Lévêque à la suite d'une fissure de l'aorte. Opérée, la patiente avait conservé quelques séquelles comme une paralysie du côté gauche.  Le 9 mai 2008, elle a été retrouvé inanimée par une aide soignante. Ayant glissé de son fauteuil roulant, elle s'est étranglée avec le drap qui était attaché autour de son bassin pour l'empêcher de tomber du fauteuil. 

En fonction de la position de ses bras, la question d'un geste volontaire s'est posée. Mais cette thèse du suicide par strangulation n'a pas été retenue par le tribunal correctionnel de Bordeaux. 

Le recours à un drap pour maintenir la patiente sur son fauteuil a été au cœur des débats. 

Le CHU de Bordeaux a té condamné à 4 000 Euros d'amende. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société santé faits divers