Mauvais timing pour la fête de la musique, qui se retrouve coincée entre les matchs de l'Euro et la fête du vin. A Bordeaux, où se jouera en même temps Espagne-Croatie, les programmateurs ont préféré s'éloigner du centre-ville.

A Bordeaux, la fête de la musique 2016 sera une édition un peu particulière, en raison de l’Euro et des menaces qui planent sur la France.
Cette fiesta, inaugurée par Jack Lang en 1981, tombe pile dans le creux de la vague entre deux événements d’ampleur à Bordeaux : les matchs de l’Euro au stade Matmut-Atlantique et la fête du vin qui occupera une bonne partie des quais, de jeudi à dimanche





Comment remettre l'ambiance après le départ des Irlandais?


Difficile d’imaginer, pour cet événement, le même engouement dans les rues de Bordeaux que le week-end dernier.
La faute aux supporters irlandais qui ont mis à l’épreuve les cordes vocales, les tympans et même le foie des Bordelais samedi soir, dans une bacchanale comme la ville en avait rarement connues. La faute à l'UEFA aussi, qui a choisi cette date pour le match Espagne-Croatie.



Une fête de la musique en sourdine ?


Cette année, la fiesta sera plus "light" que "live". 
Quelques scènes parsemées en centre-ville, la plupart des concerts ayant été délocalisés en périphérie dans les différents quartiers. Plutôt que de décaler les concerts au 23 juin, comme à Marseille, la ville de Bordeaux a choisi de conserver cette date, quitte à faire moins de bruit que les années précédentes.

Traitement équitable, toutefois, entre supporters et mélomanes: tous les bars et les scènes fermeront sans exception à 2h du matin.

Retrouvez les différentes scènes à Bordeaux sur la carte interactive du site du gouvernement: