• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les Girondins se déplacent à Kazan ce soir

Les Girondins à l'entraînement avant le choc Bordeaux-Liverpool. / © NICOLAS TUCAT / AFP
Les Girondins à l'entraînement avant le choc Bordeaux-Liverpool. / © NICOLAS TUCAT / AFP

Rassuré par sa victoire face à Lyon samedi (3-1), Bordeaux poursuit jeudi son périple au bout de l'Europe chez les Russes du Rubin Kazan (21h05 françaises, 22h05 locales), pour la deuxième journée d'Europa League (Groupe B).

Par C.O avec AFP

Quatre mille deux cents kilomètres, plus de cinq heures de vol. Ce match ne sera pas de tout repos pour les hommes de Willy Sagnol qui enchaînent les rencontres tous les trois jours. Mais pas de place pour la fatigue.
Les Girondins (12e de Ligue 1), qui ont déjà accumulé les heures d'avion en étant allés chercher leur billet pour la C3 à Almaty (Kazakhstan) et à Larnaca (Chypre), vont au Tatarstan avec des ambitions, après leur nul à domicile face à Liverpool (1-1).
D'autant plus qu'ils viennent de refaire le plein de confiance en battant Lyon samedi (3-1) grâce à un international tunisien Wahbi Khazri des grands soirs, après avoir pris une gifle à Nice (1-6) mercredi dernier.

"On va aller à Kazan pour prendre des points. C'est un groupe duquel on peut sortir et se qualifier. On ira là-bas pour faire le maximum", a insisté Sagnol samedi soir.


Aller plus loin 

"Nous devons aller le plus loin possible dans cette compétition. Pour cela, nous devons avoir de grandes ambitions... Et on ne va pas se taper six heures d'avion pour rien!", abonde l'attaquant brésilien Jussiê, auteur de l'égalisation face aux "Reds" il y a deux semaines.

Sané et Crivelli de retour

Pour ce grand voyage en terre russe, Bordeaux retrouve un élément-clé en la personne du défenseur international sénégalais et capitaine
Lamine Sané, opéré du genou et absent des terrains depuis le début de la saison, qui ne sera toutefois pas forcément titulaire jeudi.
Suspendu le week-end dernier pour un carton rouge à Nice, le jeune Enzo Crivelli, héros de la qualification en phase de poules à Almaty, devrait quant à lui faire son retour à la pointe de l'attaque.

L'Europa league réussit aux Russes

Auteur d'un début de saison difficile qui a conduit au limogeage de son entraîneur, le Rubin Kazan (12e sur 16 en championnat), s'est incliné à Sion (1-2) il y a deux semaines en Europa League et a encore été battu ce week-end en championnat (1-2) par l'Oural Ekaterinbourg. Le club est très loin du temps où il battait en 2009 le Barça au Camp Nou (2-1) en Ligue des Champions.
Mais les Russes, qui se sont qualifiés pour les phases finales de l'Europa League lors de leurs trois dernières participations et ont même atteint les quarts en 2013, voient cette rencontre comme un tournant.

Avant Kazan-Bordeaux

 

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus