• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Juppé n'est plus le bon modèle” assure Vincent Feltesse, candidat PS à la mairie de Bordeaux

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Lors d'une rencontre à Paris avec des journalistes, le candidat PS a, entre autre, attaqué le maire sortant sur son manque de programme fédérateur pour l'avenir de la ville.

Par SV avec AFP

Le candidat socialiste à la mairie de Bordeaux Vincent Feltesse a estimé mercredi que le maire sortant Alain Juppé (UMP) " n'est plus le bon modèle " pour la ville.
" Se loger en ville coûte trop cher, même s'il y a une population qui croît, des jeunes couples s'en vont " a assuré le député.
" Il faut articuler ville centre et quartiers avec plus de solidarité ", a-t-il prôné lors d'une rencontre à Paris avec des journalistes. " On a remis la ville à niveau grâce à Alain Juppé et aussi grâce à moi. Maintenant il y a deux problèmes majeurs, comment on continue à faire une ville pour tous et comment on devient une ville métropole", a poursuivi le député PS, également président de la Communauté urbaine de Bordeaux, ville de 240.000 habitants gérée par la droite depuis plus de 60 ans.
L'élection municipale de 2014 sera " un moment charnière ", " ou ce sera un vote de remerciement envers Juppé ou les électeurs feront un choix plus audacieux ", a fait valoir le candidat.

Il a aussi souligné que " Bordeaux vote de plus en plus à gauche " rappelant que François Hollande y avait fait 57% de voix.
" Il faut que je gagne 4.000 voix pour le mettre en ballotage et 7.000 voix pour gagner " a-t-il calculé estimant le nombre de votants à 90.000.
Celui qui fut le directeur de la campagne web de François Hollande a indiqué qu'il mènera une campagne " de porte à porte " avec un travail d'analyse des bureaux de vote. Campagne également sur les réseaux sociaux pour le candidat qui a mis en ligne mercredi ses propositions sur son " wiki ", site collaboratif destiné à être enrichi par les électeurs.

Il a admis qu'il " ne ferait pas trop venir de personnalités nationales " " à moins que cela ne (lui) serve directement ". Selon lui, les préoccupations des électeurs bordelais sont " les prix du logement, l'emploi et les embouteillages ".

Vincent Feltesse juge enfin qu'Alain Juppé " reste assez isolé " car " incapable de faire émerger autour de lui de nouvelles personnalités ". " Qui sont les juppéistes au niveau national ? " a-t-il interrogé ajoutant " au niveau local, c'est la même chose ".

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus