Cet article date de plus de 6 ans

Nouveau stade de Bordeaux : l'heure de couper le ruban

Le Nouveau Stade de Bordeaux vient d'être inauguré par Alain Juppé et 2000 invités "VIP", ce lundi. Un magnifique édifice qui s'est élevé en un peu plus de 2 ans pouvant accueillir 42000 supporters et ce, dés samedi 23 mai (21h), à l'occasion de la rencontre Bordeaux-Montpellier.

L'histoire du nom de ce stade est un peu la cerise sur le gâteau. Car cette belle réalisation, qui sera inaugurée en grandes pompes et qui accueillera bientôt les plus beaux rendez-vous sportifs et culturels, ne s'est pas faite sans douleur ou grincement de dents.

Le nouvel édifice aura coûté 184 millions d'euros. Pour un financement à la charge des Girondins (100 millions) et de la ville dans un partenariat public privé... Vinci-Fayat, après la conception devrait en assurer l'exploitation pour 30 ans et ainsi récolter 3 millions d'euros de loyer...


Aujourd'hui, reste à savoir si une entreprise voudra débourser 3,9 millions d'euros pour donner son nom à ce nouveau monument de Bordeaux Métropole. Alors que l'on sait que l'UEFA interdit les marques durant la compétition (soit en 2016) et que c'est une tradition, le "naming" peu utilisé en France... 

En attendant, avec sa structure blanche et verticale signée par deux architectes suisses Jacques Herzog et Pierre de Meunon, le monument fera sans aucun doute partie des incontournables d'une visite de la ville. 

Delphine Vialanet et Olivier Prax vous proposent de découvrir les coulisses du nouveau grand stade bordelais.

Dans les coulisses du grand stade de Bordeaux
(Intervient dans ce reportage  : Jean-Noël Pasquier, Intendant de terrain du Nouveau Stade de Bordeaux.)

Le premier match

Les Girondins de Bordeaux pourront étrenner leur nouveau stade dés samedi 23 mai à 21h à l'occasion de la rencontre contre Montpellier. 
Quant aux rugbymen de l'UBB qui ont investis le Stade Chaban-Delmas, il pourront, eux-aussi, y jouer quelques matches de gala.

Le rugby sera aussi à l'honneur, au Stade "sans nom", les 5 et 6 juin prochains pour les finales du Top 14.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade de bordeaux matmut atlantique girondins de bordeaux architecture événements sport