• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Opération de contrôle policier des chauffeurs Uberpop à Bordeaux

Un taxi manifeste contre UberPop, le 10 février 2015 à Bordeaux (Gironde) / © France 3 Aquitiane
Un taxi manifeste contre UberPop, le 10 février 2015 à Bordeaux (Gironde) / © France 3 Aquitiane

Pour éviter les dérapages, la préfecture de la Gironde organisait cet après midi une vaste opération de contrôle des chauffeurs UBERPOP dans l'agglomération bordelaise. A Bordeaux comme dans de nombreuses autres grandes villes ou la tension est montée d'un cran ces dernières semaines.

Par Delphine Vialanet

Dans le collimateur de l'ETAT, Uberpop a fait l'objet d'une série de contrôles policiers aujourd'hui dans l'agglomération bordelaise.
6 patrouilles mobiles sont intervenues dans les secteurs où les chauffeurs Uberpop avaient été recensés: le secteur de la gare, du centre-ville de Bordeaux et autour de l'aéroport de Mérignac. 

Depuis le mois de Février, l'activité "taxi entre particuliers" de la société Uberpop est interdite en Gironde suite à un arrêté préfectoral. 
Les conducteurs risquent jusqu'à 1 an de prison et 15 000 Euros d'amende, jusqu'à 3 ans de prison et 300 000 Euros d'amende pour les responsables Uberpop. 

Dans le cadre de la lutte contre le travail illégal, 35 procédures judiciaires ont été enregistrées à l'encontre des chauffeurs Uberpop dans l'agglomération bordelaise. 16 ont été transmises au parquet de Bordeaux, elles seront traitées début juillet. 

Suite à l'agression d'un client Uberpop à Lyon ce week-end et en prévision d'une nouvelle opération des taxis bordelais contre Uberpop jeudi, le contexte reste très tendu sur cette question. 

Les explications d'America Lopez


contrôle police Uberpop

 

Sur le même sujet

L'Atelier des Maraîchers à Bergerac

Les + Lus