Cet article date de plus de 6 ans

Pas de champagne pour les Girondins de Bordeaux

Bordeaux rate l'occasion de reprendre la tête du classement. Hier pour la 9e journée de Ligue 1, les Girondins ont perdu à Reims (1à 0). Pour la première fois de la saison, ils n'ont pas marqué, et restent, avec 17 points, derrière marseillais (19).
A l'image de Plasil, Bordeaux est battu face à Reims.
A l'image de Plasil, Bordeaux est battu face à Reims. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Mais les hommes de Willy Sagnol sont désormais sous la menace de Lille, du Paris SG ou encore de Metz.

Bordeaux, qui restait sur deux succès et un nul, a confirmé ses difficultés en championnat à Reims, où il ne s'est plus imposé depuis décembre 1962 (11 défaites, 3 nuls). 

Le résumé du match
Reims-Bordeaux


Réactions
Willy Sagnol (entraîneur de Bordeaux) :
"Sur l'ensemble du match, on a un contenu plus intéressant que lors des trois derniers matches.
En terme de jeu, je n'ai pas grand chose à reprocher à mes joueurs. Mais on a manqué de percussion devant. On a mis le pied sur le ballon mais on manque de solutions avec tous nos joueurs sur le flanc. Le score est dur par rapport à notre contenu. Etre premier n'est pas notre objectif. On veut rester le plus haut possible et le plus longtemps possible. On ne peut pas dire qu'on rentre dans le rang car après neuf journées, on sera encore à égalité avec le PSG s'il gagne. Le début de saison est plutôt positif. Ca aurait pu être très positif avec un ou trois points de plus ce soir (vendredi). On ne va pas faire la fine bouche même si ça aurait pu être un peu mieux."
 
Jean-Claude Vasseur (entraîneur de Reims) :
"Cette victoire fait énormément de bien au moral. J'ai vu 11 guerriers dès l'entame de match, bien en place, disciplinés, avec la volonté de marquer des buts. Les trois qui sont entrés ont aussi apporté. Le public a énormément soutenu cette équipe, c'est une énorme satisfaction. Une victoire est toujours bonne à prendre mais le championnat est long, donc il faut se remettre à la tâche. Il est trop tôt pour faire un bilan. C'est important de ne pas avoir pris de but malgré les changements en défense. La vieille garde meurt mais ne se rend pas ! On a fait appel à eux avec réussite et bonheur ce soir (vendredi), à l'image de Mickaël Tacalfred. Mes joueurs n'ont jamais baissé les bras, même lors des défaites. On a eu un peu de réussite aujourd'hui mais on a été la chercher.
On a senti un bloc sans faille mentalement. On ne va rien lâcher. Mon renvoi n'a jamais été évoqué avec quiconque au sein du club avant le match."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 football sport girondins de bordeaux