Le retour de "Loi et Vin" sur La Solitaire du Figaro

20 ans après sa première participation, Yannick Evenou reprend la barre pour cette nouvelle édition de la Solitaire du Figaro. Comme en 1995, l'oenologue bordelais repart à bord de "Loi et Vin", son bateau. Un clin d'oeil ironique. 

© France 3 aquitaine

Clin d'oeil à la loi Evin

En 1995, lorsque Yannick Evenou avait couru la Solitaire du Figaro pour la première fois, ce passionné de voile, oenologue de métier avait baptisé son bateau "Loi et Vin". Un contre-pied humoristique à la loi Evin qui lui interdisait de prendre des châteaux viticoles comme sponsor. 
Cette année, le bordelais re-tente l'aventure de la Solitaire du Figaro avec le même nom de bateau et les circonstances restent les mêmes...

La Solitaire, un virus dont on ne se débarrasse pas!

Il y a 20 ans, il avait finit sa course à la 29ème place. Clairement Yannick Evenou ne joue pas la gagne. Le passionné espère faire tout de même mieux que ce classement pour l'édition 2015 de la course. 
A 51 ans, il pensait en avoir finit avec la compétition en voile... Mais lorsqu'il y a deux ans, il a croisé les figaristes sur les quais de Bordeaux, l'appel de la mer s'est ravivé.

Quand on a goûté à la Solitaire du Figaro, c'est sûr on y revient...



Rencontre sur la bassin d'Arcachon en pleins préparatifs avec Yannick de Solminihac et Bertrand Joucla-Parker

bateau "Loi et Vin"

 

Souvenirs, souvenirs, c'était il y a 20 ans...

Yannick Evenou




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solitaire du figaro sport voile événements
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter