Rue89 Bordeaux lance une campagne de financement participatif pour sa survie

Le site d'information locale et généraliste Rue89 Bordeaux, indépendant du site parisien Rue89, a lancé une campagne de financement participatif pour poursuivre son activité, mise à mal par le manque de recettes publicitaires.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La campagne, lancée le 30 mai et qui se poursuivra jusqu'au 14 juillet, vise à récolter 35.000 euros. " Cela doit servir à insuffler une nouvelle dynamique, sans laquelle le site cessera de paraître ", a expliqué son rédacteur en chef, Simon Barthélémy, qui défend l'existence à Bordeaux d'une " presse locale alternative ".

Lancé le 31 janvier 2014, Rue89 Bordeaux, à l'instar des sites Rue89 Strasbourg et Rue89 Lyon, est totalement indépendant de l'enseigne parisienne du même nom, pionnière des sites d'info en France, rachetée en 2012 par L'Obs (devenu depuis lors propriété du groupe Le Monde) et désormais recentrée sur la thématique numérique.

D'abord financé sur les fonds propres de quatre membres fondateurs, le site d'information, qui revendique 200.000 visites en avril, dont plus de 100.000 visiteurs uniques, misait " sur la vente d'espaces publicitaires, dans l'espoir de trouver un équilibre économique en deux ans ".

Ses responsables comptent sur la campagne financement alternatif pour lancer un " site enrichi " et " un supplément payant ", et verser un salaire aux trois permanents qui pour l'instant n'en perçoivent aucun.