• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

UberPop : 5 chauffeurs jugés aujourd'hui à Bordeaux

© MaxPPP
© MaxPPP

Leur procès avait été renvoyé. Les cinq chauffeurs sont poursuivis pour exercice illégal de l'activité d'exploitant de taxi et pour travail dissimulé.

Par C.O

Mardi 7 juillet dernier trois des chauffeurs ne s'étaient pas présentés à l'audience. Le lendemain, deux autres chauffeurs ne s'étaient pas non plus rendus au Tribunal correctionnel lors de l'audience de la comparution immédiate. 

Ils seront donc jugés ensemble aujourd'hui. Et cette fois-ci leur présence est "souhaitée" par Cécile Ramonatxo, qui présidera l'audience. Dans la salle devraient être présents des chauffeurs de taxi farouchement opposés aux chauffeurs UberPop. 

La semaine dernière chauffeurs de taxi avaient profité de leur présence à l'audience pour faire la promotion de l'application "Taxi-Live", permettant de géolocaliser les taxis proches de l'endroit où l'on se trouve et de le commander immédiatement. Une application très proche donc de celle d'UberPop, et qui permet à son utilisateur de donner une appréciation sur le conducteur. Un instrument pour tenter de faire face ce qu'ils estiment être de la concurrence déloyale de la part d'UberPop. Les taxis continuent parallèlement de demander une baisse de leurs charges.

Le 3 Juillet dernier la société californienne Uber avait annoncé la suspension de son activité de taxis entre particuliers UberPop en France. Une annonce, faisant suite au renvoi en correctionnelle de deux de ses dirigeants, et qui n'avait pas contenté les chauffeurs de taxis qui demandaient l'arrêt de l'application.

Fin juin de violents affrontements avaient eu lieu entre taxis et chauffeurs Uber Pop à Paris. Par ailleurs des blocages avaient perturbé la circulation notamment à Bordeaux, Biarritz et La Rochelle.

Ecoutez Patrick Magonty (président du comité des taxis de la Gironde), il réagit au procès qui doit avoir lieu cet après-midi à Bordeaux :
Patrick Magonty (président du comité des taxis de la Gironde) réagit au procès qui dot avoir lieu cet après-midi à Bordeaux :



A lire aussi

Sur le même sujet

Le gravelot à collier

Les + Lus