• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Brexit : quelles conséquences pour les entreprises de Nouvelle-Aquitaine ?

© Neil Hall/MaxPPP
© Neil Hall/MaxPPP

Les députés britanniques ont massivement rejetté le projet d'accord sur le Brexit négocié par Thérésa May avec l'Union Européenne.
Cette décision aura des conséquences pour les entreprises de Nouvelle-Aquitaine. 
 

Par Pascal Coussy avec Caroline Hubert

Même si l'on ne remonte pas à Richard Coeur de Lion, on sait que de tous temps les liens entre l'Angleterre et l'Aquitaine ont été très étroits.

C'est encore vrai aujourd'hui : le Royaume-Uni est le cinquième client de l'économie de la Nouvelle-Aquitaine et son neuvième fournisseur.

Quelles que soient ses modalités, le départ des britanniques de l'Union Européenne ne sera pas sans conséquences pour les entreprises de la Grande Région.

En Limousin, en Poitou-Charentes ou en Aquitaine elles se préparent à une série de changements qui pouraient augmenter les coûts du commerce avec nos voisins d'outre-manche.
 

des produits britanniques plus concurentiels, des normes plus contraignantes ...


Une baisse de la Livre par rapport à l'Euro consécutive au Brexit rendrait les produits britanniques moins chers et plus compétitifs, créant une sérieuse concurrence pour les produits made in France ... et made in Nouvelle-Aquitaine.

Une sortie de l'Union Européenne pourrait aussi entraîner une modification des normes sur les produits britanniques, des normes qui étaient jusque-là harmonisées au sein de l'Union.

Autant de coûts supplémentaires à prévoir pour les entreprises régionales qui devront adapter leurs produits aux nouvelles normes si elles veulent continuer à les vendre sur le territoire britannique.

Le Gouvernement français vient de mettre en ligne une série de recommandations pour que les entreprises anticipent le Brexit et évitent de se retrouver confrontées à ses conséquences au dernier moment.

 

Des exportations qui dégagent un excédent commercial de 864 millions d'€ pour la Nouvelle-Aquitaine 

  
 

Des importations qui font du Royaume-Uni le neuvième fournisseur de la Nouvelle-Aquitaine

  

A Magné, dans les Deux-Sèvres, le premier fabricant français de bois contreplaqué a enclenché le compte à rebours.
Il essaie d'anticiper les conséquences du Brexit pour ses exportations vers le Royaume-Uni mais aussi vers les autres pays européens.

Voyez le reportage de Dominique Laveau, Alain Darrigrand et Patrick Mauduit : 
 
Les consequences du Brexit sur une entreprise des Deux-Sèvres en Poitou-Charentes
Intervenants : Jean-Charles Thébault : PDG du groupe Thébault, Daniel Brizard : directeur export du groupe Thébault, Françoise Ménétrier : conseillère à la CCI 79 - Reportage : Dominique Laveau, Alain Darrigran, Patriduitck Mauduit



 

Sur le même sujet

Le prix Maison Rouge à Biarritz

Les + Lus