• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les buralistes en zone rurale s’interrogent sur les conséquences de la hausse du prix du tabac

Illustration / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Illustration / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Ce lundi, le paquet de cigarette a augmenté de 30 centimes en moyenne. Dans les campagnes où le bar tabac est parfois l’unique commerce du village, cette hausse n’est pas forcément bien accueillie.

Par Anouk Passelac

Plus 30 centimes sur les paquets de cigarette ce lundi, plus un euros en mars 2018, plus 50 centimes en avril 2019… et à terme, un paquet de tabac que l’on paiera 10 euros en 2020.

Le gouvernement espère que ces augmentations feront reculer le nombre de fumeurs en France. Mais cela ne sera pas sans conséquences sur les bars-tabac dans les campagnes, parfois seuls commerces de proximités à plusieurs kilomètres à la ronde.

Certains buralistes redoutent que leurs clients se tournent vers la contrebande vers les pays frontaliers où le tabac est moins cher. En tout cas, « ça ne fera pas arrêter les gens de fumer », assure un buraliste à Flavignac (Haute-Vienne).

Les buralistes en zone rurale s’interrogent sur les conséquences de la hausse du prix du tabac
Intervenants : Doris Clavaud, buraliste / Géraldine, fumeuse depuis 25 ans. Reportage : France Lemaire, Henri Simonet

 

Sur le même sujet

Le procès de l'épouvantable meurtre de Mélodie Massé, enceinte de 8 mois, s'ouvre lundi à Pau

Les + Lus