Charente-Maritime et Charente championnes de l'achat de glyphosate

L’association Générations Futures a dévoilé le palmarès des achats de pesticides en 2019. Quatre départements de Nouvelle-Aquitaine montent sur le podium des cinq premiers consommateurs de glyphosate. A contre-courant des objectifs du gouvernement qui prévoit d'interdire ce produit d'ici 2023.

Pour l'instant, en Charente Maritime, l'agriculture conventionnelle peine à se passer du glyphosate, herbicide bientôt interdit
Pour l'instant, en Charente Maritime, l'agriculture conventionnelle peine à se passer du glyphosate, herbicide bientôt interdit © Hermine Costa (FTV)

241 tonnes de glyphosate achetées par les agriculteurs de Charente-Maritime en 2019... C'est le chiffre de France le plus haut par rapport à la surface cultivée...

Viennent ensuite la Gironde, la Marne. La Charente est 4e, avec 178 tonnes. Puis le Lot-et-Garonne...

Les quantités de glyphosate achetées par les professionnels classées par département
Les quantités de glyphosate achetées par les professionnels classées par département © Maxime Chauvegie (FTV)

Ces territoires en tête de classement sont notamment marqués par la viticulture. Chez nous, Charente et Charente-Maritime, c’est l’appellation Cognac par exemple. En Gironde, les vins de Bordeaux, dans la Marne le Champagne. Pour le Lot-et-Garonne, c’est plus mélangé entre céréales, arboriculture, maraîchage et vignes.

Mettre les agriculteurs sous pression

Ce qui fait le succès, et la dangerosité, du glyphosate c’est sa puissance. C’est un désherbant dit à large spectre, pratique par exemple pour "faire place nette" entre les rangs de vigne.

Il est aussi classé comme "cancérogène probable" en mars 2015 par le Centre international de recherche sur le cancer. Des résultats corroborés par de nombreuses études scientifiques.

Avec ce classement, l’association Générations Futures encourage, à sa manière, les agriculteurs à ne plus avoir cette récompense peu glorieuse du plus gros acheteur de glyphosate. Leur classement met en lumière aux yeux du grand public des données accessibles à tous mais peu lisibles. Elles sont issues du site officiel Eau France.

Pour mémoire, le gouvernement a promis d'étendre l'interdiction du glyphosate aux professionnels d’ici 2023 et se veut rassurant : une exploitation sur trois serait déjà sortie du glyphosate, une sur trois en transition.

Objectifs de réduction non atteints

Sur le site du Ministère de l'Agriculture, un graphique montre toutefois une relative stabilité du tonnage des pesticides vendus depuis 2009, début de la collecte de ces statistiques. Avec, c'est notable, un rebond assez conséquent en 2018.

En dix ans, aucune réduction franche de la consommation de pesticides n'a pu être atteinte en France
En dix ans, aucune réduction franche de la consommation de pesticides n'a pu être atteinte en France © Maxime Chauvegie (FTV)

Cette année-là, de nombreux agriculteurs ont voulu faire des stocks à moindre coût… Car au 1er janvier 2019, entrait en vigueur une taxe sur ces produits.

L’évolution de 2018 à 2019 est de nouveau tournée à la baisse, avec, quand même, une fois tous les chiffres récupérés et mis à jour, un total à presque 55 millions de tonnes. C’est le chiffre de… 2009. Du sur-place donc.

Autre statistiques du ministère de l’Agriculture… En 2018, le nombre de doses unités de pesticides (c’est l’indice de l’intensité du recours à ces produits) a augmenté de 24% par rapport à l’année précédente.

Les objectifs de réduction établis par les plans écophyto des gouvernements successifs sont un échec total. Le pouvoir actuel l’admet mais tempère ces mauvais résultats en mettant en avant la baisse des produits les plus dangereux. Et notamment celle du glyphosate.

Et les autres pesticides en Poitou-Charentes ?

La Charente-Maritime est 9e à l’échelle de la France avec plus un million 300 mille kilos de matière active. La Charente, 15e, est elle aussi au-dessus du million. Vienne et Deux-Sèvres, sont plus loin derrière 32ème et 38ème.

Dans nos quatre départements picto-charentais, le pesticide le plus acheté reste pour l'instant… le glyphosate.

Le classement en quantités achetées dans les départements de Poitou-Charentes. La Gironde est le plus gros acheteur de France.
Le classement en quantités achetées dans les départements de Poitou-Charentes. La Gironde est le plus gros acheteur de France. © Maxime Chauvegie (FTV)

Voyez les réactions recueillies en Charente Maritime dans le reportage de Pascal Foucaud et Hermine Costa.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie pollution environnement viticulture le cognac