• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Ars-en-Ré : le cadavre de la baleine découpé pour être retiré de la plage

Les scientifiques se sont affairés tout l'après-midi autour de la dépouille de l'animal / © France 3 Poitou-Charentes - M. Millet
Les scientifiques se sont affairés tout l'après-midi autour de la dépouille de l'animal / © France 3 Poitou-Charentes - M. Millet

Le cadavre de la baleine, découverte hier sur une plage d’Ars-en-Ré, a été découpé puis transféré par camion vers un centre d'équarrissage. Des prélèvements permettront d’en savoir plus sur les causes de sa mort, sans doute naturelle, et sur son espèce.

Par Coralie Roland

A marée basse ce jeudi après-midi, les scientifiques ont procédé à l'examen interne du cadavre, profitant des moyens mis en œuvre par la préfecture pour se débarrasser de la carcasse.

Autour de la baleine, échouée depuis hier à Ars-en-Ré, les experts s'affairent sans perdre de temps car la dépouille présente un risque sanitaire et bactériologique. Il faut donc agir vite, avant sa décomposition. Le spécimen est jugé en plutôt bon état, ce qui est assez rare.
Vous saurez pourquoi en regardant ce reportage de N. Combès, M. Millet et J. Fagot : 
Opération de découpe sur le cadavre de la baleine échouée sur l'Île de Ré
Un reportage de N. Combès, M. Millet et J. Fagot avec les interviews de Willy Dabin, ingénieur en charge du Réseau National Echouages et de Charlotte Lambert, chargée d'études à l’Observatoire PELAGIS
D'après les premières constatations des scientifiques du laboratoire PELAGIS, le cétacé serait mort de cause naturelle. C'est ce que doit confirmer l'autopsie et l’examen de nombreux prélèvements réalisés. Ils permettront aussi d'en savoir plus sur l'espèce.

Une baleine s'est échouée en octobre dernier sur une plage d'Ars-en-Ré (Charente-Maritime) / © France 3 Poitou-Charentes - M. Millet
Une baleine s'est échouée en octobre dernier sur une plage d'Ars-en-Ré (Charente-Maritime) / © France 3 Poitou-Charentes - M. Millet


A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus