Charente-Maritime : l'église de Cozes va bénéficier des fonds de la Mission du Patrimoine pour sa restauration

Joyau de l'architecture romane, l'église de Cozes, construite à partir du XIIème siècle, a besoin d'importants travaux de rénovation. Cette année, elle est le seul monument de Charente-Maritime à avoir été retenu par la Mission Stéphane Bern.

 

L'église de Cozes en Charente-Maritime a été construite au 12ème siècle et classée au titre des Monuments Historiques en 1925.
L'église de Cozes en Charente-Maritime a été construite au 12ème siècle et classée au titre des Monuments Historiques en 1925. © Cédric Cottaz/ France Télévisions
L'église Saint-Pierre de Cozes a été édifiée à partir du XIIème siècle. Elle a été dotée d'un chevet plat au XIIIe siècle et d'un imposant clocher octogonal à la fin du Moyen-Âge. Des chapelles ont ensuite été construites de part et d'autre de la nef, pour agrandir le bâtiment. L'édifice a été inscrit à l'inventaire des monuments historiques en 1925.

Une première tranche de travaux en cours de finition

Cette église remarquable par sa taille et son clocher, a été fragilisée au cours des siècles et nécessite aujourd'hui d'importants travaux de rénovation. Une étude, menée par un architecte des Bâtiments de France en 2014, avait estimé le coût global des travaux à deux millions d'euros.
Une première phase est en cours d'achèvement d'ici la fin de l'année. Elle concerne le collatéral sud avec notamment la réfection de la charpente et de la couverture, qui s'était effondrée il y a deux ans, mais aussi des voûtes refaites en plâtre au XIXème siècle. 288.000 euros auront été consacrés à ce premier chantier, financé par des fonds publics et par des dons d'entreprises locales.


Seul édifice de Charente-Maritime choisi par la mission Bern en 2020

La mission Stéphane Bern, qui cherche à sauvegarder et valoriser le patrimoine de proximité, va intervenir dans la deuxième phase des travaux. Cette année, l'église de Cozes est le seul édifice de Charente-Maritime à avoir été sélectionné par cette mission dépendant de la Fondation du Patrimoine et financée par le Loto du Patrimoine. Les travaux concerneront le clocher de l'église et la tourelle de l'escalier de 114 marches menant au clocher. Celui-ci abrite cinq cloches fondues en 1877. Elles sont toujours en état de marche et forment l’accord parfait de fa majeur. Malheureusement, la base du clocher est aujourd'hui attaquée par la végétation et des fissures sont apparues dans les murs.
L'exceptionnelle charpente du clocher abrite cinq cloches datant de 1877.
L'exceptionnelle charpente du clocher abrite cinq cloches datant de 1877. © Pascal Foucaud/ France Télévisions

Ces nouveaux travaux permettront de dévégétaliser et traiter les maçonneries fragilisées par les infiltrations d’eau, de consolider les murs et de restaurer  la charpente et la couverture du clocher.
L'imposant clocher de l'église doit être restauré grâce à la Mission Bern.
L'imposant clocher de l'église doit être restauré grâce à la Mission Bern. © Pascal Foucaud/ France Télévisions

Pour mener à bien ces opérations de sauvetage, il faut réunir la somme de 465.000 euros. Ils seront conjointement financés par la DRAC, la Région Nouvelle-Aquitaine, le département de Charente-Maritime et la Communauté d'Agglomération de Royan mais aussi par l'argent du Loto du Patrimoine au travers de la Mission Stéphane Bern complété par un appel aux dons auprès des particuliers.

A l'issue de cette deuxième partie de travaux menée sur le clocher, l'église Saint-Pierre aura retrouvé une grande partie de sa beauté d'origine mais elle ne sera pas encore complètement sauvée. Il restera encore d'autres opérations de restauration à mener.

Le reportage de Pascal Foucaud, Cédric Cottaz et Philippe Ritaine :
Loto du Patrimoine : rénovation de l'église de Cozes en Charente-Maritime





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture