Charente-Maritime : une formation d'hydrothérapeute pour répondre au besoin des thalassothérapies

Publié le Mis à jour le

Vingt personnes ont décidé de se lancer dans une formation d'hydrothérapie proposée par la sous-préfecture de Rochefort. Un métier méconnu et recherché par les nombreux centres de thalassothérapie de Charente-Maritime.



Hydrothérapeute : ce mot reste plutôt abstrait pour une bonne partie de la population. Et pourtant, c'est un métier qui a de l'avenir, car de nombreux centres de thalasso cherchent à pourvoir ces postes au plus vite. 



Métier accessible

En Charente-Maritime, on l'a bien compris. Le SPEP de Rochefort, un organisme centré sur l'emploi et réunissant la sous-préfecture, les missions locales et Pôle Emploi a décidé de dispenser une formation d'hydrothérapeute à 20 personnes dès janvier et qui se déroulera sur trois mois. L'objectif : permettre à des personnes détenant un CAP esthétique de se reconvertir. Pour Edwige Baudichet, ancienne aide-soignante, la formation est un succès :

On a affaire avec des gens qui ne sont pas malades par rapport au milieu hospitalier. Donc c'est que du positif de ce côté-là.

 



Sur le terrain

Déjà sensibilisés au soin du corps et à l'utilisation de produits cosmétiques, les stagiaires suivent des cours théoriques et pratiques principalement à l'école Matile de la Rochelle, mais aussi au sein des six centres de thalasso du département. Trois sont situés sur l'île de Ré, un à Châtelaillon-Plage, un à Royan, et un à Saint-Trojean-les-Bains.

 

CDI à la clé

Ce secteur de la thalassothérapie, en pleine expansion économique, souhaite embaucher du personnel, mais ne trouve pas de personnes qualifiées dans ce domaine précis de l'hydrothérapie. Au terme de leurs 210 heures de cours, les stagiaires devront mettre en application leurs connaissances, et finiront par recevoir leur CQP (certificat de qualification professionnelle) tant attendu. Ils devraient ensuite être recrutés dans les différentes thalassothérapies de Charente-Maritime, la plupart en CDI.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité