Cet article date de plus de 6 ans

Charente-Maritime : Mickaël Vallet quitte le poste de premier fédéral du PS

Maire et conseiller départemental de Marennes, Mickaël Vallet a annoncé qu'il ne briguera pas de deuxième mandat à la tête de la fédération socialiste de Charente-Maritime, ni dans les instances nationales du parti. Il va se consacrer à la campagne des régionales en Poitou-Charentes.
Après trois ans à la tête du PS de Charente-Maritime, il dirigera, en Poitou-Charentes, la campagne du PS et de son candidat Alain Rousset pour les élections régionales de décembre 2015. 


Passage de relais à Cyril Chapet

C'est Cyril Chapet qui devrait lui succéder au poste de premier secrétaire fédéral. Cyril Chapet était le mandataire en Charente-Maritime de la motion A (Cambadélis) soutenue par le gouvernement et qui avait récoltée 51% des voix des militants dans le département. La motion B, celle des frondeurs, représentée par la députée Suzanne Tallard, était arrivée en deuxième position avec 37% des voix.
A la veille du congrès de Poitiers, Mickaël Vallet se targue, dans une lettre adressée aux militants, d'avoir remis "la Fédération à nouveau en état de marche". "La tâche ne fut pas toujours aisée" ajoute le maire de Marennes en faisant référence aux batailles et luttes intestines qui ont agité le PS rochelais. "Nous pouvons désormais opposer des visions entre courants sans que cela ne se résume à des questions de personnes ou à des enjeux de pouvoir" se félicite-t-il.
Les premiers secrétaires fédéraux doivent être élus le 11 juin par les militants socialistes.

Charente : Jonathan Muñoz cède aussi la place
Mickaël Vallet n'est pas le seul premier secrétaire fédéral à ne pas se représenter. Jonathan Muñoz, son homologue de Charente, a pris la même décision.
Dans le vote pour le choix des motions en vue du congrès de Poitiers, Jonathan Muñoz avait soutenu la motion minoritaire, celle de Christian Paul, chef de file des frondeurs. Il passe la main à Mohamed Hadj Boaza qui sera face à la députée Martine Pinville.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parti socialiste politique