Charente-Maritime : des suppressions de postes annoncées chez Stelia Aerospace à Rochefort

Après l'annonce par Airbus de la suppression de 15.000 postes dont 5.000 en France, c'est au tour d'une des filiales du groupe, Stelia Aerospace, de rendre public un plan national de réduction des effectifs. 95 postes sont menacés à l'usine de Rochefort.
© France 3 Poitou-Charentes
Le plan annoncé par Stelia aerospace, filiale à 100% d'Airbus, prévoit 704 suppressions de postes répartis sur les cinq sites du groupe en France.
A Rochefort, 95 postes sont menacés ce qui représente environ 10% des effectifs du site de Charente-Maritime.
Une période de négociations entre la direction et les syndicats va avoir lieu du 6 juillet à la mi-septembre. La direction de Stelia Aerospace estime que le plan doit être soldé pour la mi-2021.

Il y a beaucoup d'inquiétude de la part des salarié.e.s. On entend parler de 95 suppressions de postes, pas forcément de licenciements.

Frédéric Chamard-Bois, secrétaire-adjoint FO Stélia Rochefort

Le site Stelia de Rochefort est spécialisé dans la fabrication  d'aérostructures pour l'aéronautique, de sièges pilotes et de fauteuils passagers. L'usine, dont la production était en forte expansion avant la crise provoquée par l'épidémie de Coronavirus, emploie plus de 900 salariés. La fabrication des fauteuils passagers avait permis ces dernières années une croissance importante de l'activité et une modernisation de site de Rochefort était en cours.
Stelia Areospace en France et dans le monde
  • 7.000 employés dans le monde dont 4.500 en France et 2.500 en Amérique du Nord, en Tunisie et au Maroc
  • cinq sites en France : Rochefort(17), Mérignac (33), Colomiers (31), Méaulte (80), Saint-Nazaire (44)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
airbus économie entreprises social