Charente-Maritime : Talmont-sur-Gironde lance une campagne de financement participatif pour sauver ses remparts

La commune de Talmont-sur-Gironde lance une campagne de financement participatif pour reconstruire une partie de ses remparts. Elle souhaite récolter 10 000 euros qui viendront compléter le financement des collectivités locales.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Talmont-sur-Gironde, la perle de l'estuaire, est menacée par l'érosion. Ses remparts et ses falaises ne résistent pas à l'assaut de la mer et doivent être consolidés. Le coût des travaux est estimé à 1 500 000 euros. Ils seront financés sur cinq ans avec un investissement de 300 000 euros par an. Le plan de financement associe le département, la région et l'intercommunalité à hauteur de 60% du projet ainsi que la commune qui apporte 20% des fonds. 

500 000 visiteurs par an

Stéphane Loth, le maire de la commune, vient d'annoncer qu'une campagne de financement participatif, intitulée "pour les remparts et la falaise de Talmont-sur-Gironde,  avait été lancée il y deux jours sur le site Dartagnans, spécialisé dans la sauvegarde du patrimoine. Dans la Vienne par exemple, la plateforme s'est engagée pour la restauration du château de la Mothe-Chandeniers.
Les travaux qui vont être entrepris visent à renforcer la partie basse des remparts par un alignement de pierres naturelles calcaires sur 40 mètres et à reconstruire une partie des remparts sur 1,50 mètre de haut pour pouvoir ouvrir à nouveau la promenade.
Talmont-sur-Gironde est un des hauts lieux touristiques du pays royannais. Chaque année, 500 000 visiteurs arpentent les rues de la petite cité médiévale construite au bord de l'estuaire de la Gironde et regroupée autour de sa magnifique église Ste-Radegonde et de son petit port.


Les remparts et la falaise victimes de l'histoire et de la tempête de 1999


Le village de Talmont a été construit à l'endroit le plus large de l'estuaire. Au Moyen-Âge, la ville close était ceinte de remparts mais ces derniers ont été en partie détruits par les Espagnols en 1652. Désormais, ce ne sont plus les hommes qui menacent les fortifications et les falaises de la ville mais les effets des tempêtes et de l'érosion.

La tempête de 1999 a d'ailleurs fortement contribué à la fragilisation des falaises. La mer s'est engouffré dans les galeries creusées pendant la première Guerre Mondiale par les Américains qui voulaient construire un port à cet endroit. En 2000 après la tempête, des réparations ont été effectuées mais le ciment a cédé et les travaux n'ont pas tenu. Aujourd'hui, c'est une autre technique qui est envisagée en renforçant et en prolongeant les remparts.
"Pour la protection de mon village, je souhaite par votre contribution apporter une réponse rapide à la consolidation de notre édifice." écrit Stéphane loth, le maire de la commune, sur le site de Dartagnans. Avant de se montrer plus alarmiste "Notre village est victime de l'érosion. A ce rythme, nous pourrions être obligés de fermer la promenade très prisée par les touristes".