Cet article date de plus de 4 ans

Charente-Maritime : "un séisme qui sort de l'ordinaire"

Un séisme de magnitude 5 a secoué ce jeudi matin à 08H46 la Charente-Maritime a indiqué le Réseau national de surveillance sismique (Rénass). Il s'agit d'un tremblement de terre important mais qui n'est pas sans précédent pour une région connue pour son activité sismique.
La carte de l'intensité du tremblement de terre de 5,2 autour de La rochelle selon les témoignages reçus par France Séisme.
La carte de l'intensité du tremblement de terre de 5,2 autour de La rochelle selon les témoignages reçus par France Séisme. © France Séisme
Le séisme ressenti ce matin en rappelle un autre, celui de l'Île d'Oléron en 1972 qui avait également été ressenti jusque dans le Poitou. La Charente-Maritime est connue pour son activité sismique, généralement plutôt du côté de l'île d'Oléron, explique Sophie Lambotte, sismologue au Rénass, situé à Strasbourg.  

"Magnitude 5, c'est déjà un séisme important, on n'en a pas si fréquemment que ça, ça sort un peu de l'ordinaire", a-t-elle souligné.


Un séisme supérieur à 5 à Oléron en 1972

La sismologue rappelle qu'un tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 5 avait été enregistré du côté de l'île d'Oléron en 1972, un autre autour de 4,5 en 2005. En octobre 2014, un séisme d'une magnitude de 3,8 s'était déjà produit à La Rochelle sans faire de dégâts, l'épicentre était situé dans les Pertuis entre le continent et l'île d'Oléron. Une activité sismique importante est également connue plus au nord, du côté de Fontenay-le-Comte, en Vendée voisine.

"On est à la limite des failles héritées du Massif armoricain, des failles cisaillantes qui coulissent d'un bord sur l'autre. Il y a d'autres failles du côté d'Oléron qui sont de même orientation", précise Sophie Lambotte.



La Charente-Maritime est classée en zone sismique modérée par le zonage établi par le Ministère de l'Environnement en 2010.
© BRGM


Les séismes en France atteignent rarement une magnitude 5

Quelque 600 séismes se produisent en France tous les ans, mais seulement dix à quinze sont ressentis par la population, et rares sont ceux qui, en métropole, ont une magnitude égale ou supérieure à 5. Depuis 1950, 44 séismes ont été ressentis en Charente-Maritime.

"Nous savons être dans une région sismique, mais ce phénomène est tout de même remarquable", estime le géologue Éric Chaumillon, directeur de l’observatoire de l'Environnement à l'université de La Rochelle.


Pour lui, ce séisme est  remarquable par sa magnitude de 5.2. "Dans notre région, nous enregistrons au moins une fois par an des séismes de magnitude 3 ou 4, mais au-delà de 5, c’est rare. Il faut savoir que lorsqu’ on parle de magnitude, un degré de différence, entre 4 et 5, équivaut à 10 fois plus d’énergie". Il l'est aussi par sa localisation dans les plaines d'Aunis : "Ce n’est pas une localisation commune. La majorité des phénomènes que nous observons se situe soit vers Oléron, soit en Vendée, zone de faiblesse de la croûte terrestre avec la rencontre du bassin aquitain et du massif armoricain." 

Aucun dégât majeur n'a été signalé dans la zone touchée par le séisme, dont l'épicentre est situé au sud-est de La Rochelle. De nombreux témoins du département ont toutefois ressenti une forte secousse, qui a parfois fait tomber des objets situés sur des étagères ou des morceaux de plâtre des plafonds.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
séisme faits divers