Dreyfus : le récit de sa détention à la prison de St-Martin-de-Ré

Les documents des Archives départementales de Charente-Maritime révèlent un aspect méconnu de l'affaire Dreyfus. L'ex-capitaine Alfred Dreyfus, accusé de haute trahison et condamné à la déportation perpétuelle, est resté pendant 36 jours à la prison de St-Martin-de-Ré avant sa déportation.

Les gardiens de la prison de St-Martin-de-Ré ont écrit de très nombreux rapports sur la détention d'Alfred Dreyfus. Ils sont conservés aux Archives départementales de Charente-Maritime.
Les gardiens de la prison de St-Martin-de-Ré ont écrit de très nombreux rapports sur la détention d'Alfred Dreyfus. Ils sont conservés aux Archives départementales de Charente-Maritime. © FTV
Alfred Dreyfus est arrivé le 18 janvier 1895 à la prison de St-Martin avant son transfert pour le bagne de Guyane. Pendant sa détention, il sera soumis à l'isolement total et surveillé en permanence, comme en témoigne le nombre impressionnant de rapports transmis aux autorités par le directeur du dépôt de St-Martin-de-Ré, une centaine de documents au total aujourd'hui conservés par les Archives départementales.
Les gardiens surveillaient à chaque minute le détenu et rapportaient le moindre de ses faits et gestes, relevant souvent l'état d'abattement et de tristesse du prisonnier dont les autorités craignaient qu'il n'en vienne à se suicider.
"C'est la première fois qu'un tel dispositif de sécurité et d'isolement est mis en œuvre en France. C'est un détenu politique dans un contexte très tendu. Il est soumis à l'isolement total et surveillé vraiment en permanence" relève Jeanne Bernard-Grit, conservateur aux Archives départementales de Charente-Maritime et auteure d'un livre à paraître "Alfred Dreyfus en détention à l'île de Ré, 18 janvier-21 février 1895".
Après 36 jours passés à St-Martin, Alfred Dreyfus quittera la prison de l'île de Ré pour être embarqué à bord du Ville de Saint-Nazaire et envoyé au bagne de Guyane, sans même avoir été informé de la destination du bateau. 

Nathalie Combès, Marc Millet et Nadine Pagnoux-Tourret ont rencontré Jeanne Bernard-Grit aux Archives départementales. Elle nous révèle des documents historiques inédits. 
durée de la vidéo: 01 min 51
Alfred Dreyfus détenu sur l'île de Ré.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire expositions culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter