Cet article date de plus de 6 ans

Embarquement des vivres sur l'Hermione avant la grande traversée

L'Hermione va quitter les Canaries ce mercredi à 13 h pour entamer sa traversée de l'Atlantique à destination de la côte Est des Etats-Unis. Plusieurs semaines de navigation qui nécessitent l'embarquement de tonnes de vivres pour les 3 repas quotidiens de l'équipage.
© Association Hermione-La Fayette/L. Bailliard
26 jours de mer à tenir pour un équipage de 70 gabiers. C'est le casse-tête qui incombe à Bruno, le superintendant, et au chef de cuisine surnommé Pilou. Les deux hommes ont étudié de près la question des vivres pour ravitailler L'Hermione en nourriture avant la traversée de l'Atlantique. 

Objectif : calculer au plus près les besoins en nourriture afin de faire entrer l'avitaillement dans un espace restreint. La "cambuse" -l'endroit où l'on stocke les vivres à bord d'un bateau- n'est pas extensible et chacun sait que le moral d'un équipage repose sur la qualité des repas servis quotidiennement.

Difficulté supplémentaire : l'administration américaine interdit aux bateaux d'accoster avec la moindre parcelle de nourriture à bord. L'Hermione devra donc se débarrasser de toute sa nourriture non utilisée avant d'accoster sur le territoire américain et de se ravitailler à nouveau.

Pour stocker tout l'avitaillement, les gabiers ont organisé une chaîne humaine entre le quai et les congélateurs. Une opération rondement menée et filmée pour nous permettre de partager cette séquence de vie à bord de l'Hermione.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hermione patrimoine histoire aventure