Charente-Maritime : l'île d'Aix s'est (enfin) trouvé un médecin

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux .

Le médecin de l'île d'Aix avait annoncé au début de l'été que des problèmes de santé le contraignait à s'arrêter pendant deux mois. Le maire de l'île s'était alors mis en quête d'un remplaçant. Il vient enfin de le trouver.

L'île d'Aix s'est enfin trouvé un médecin. Mais il aura fallu attendre un mois pour remédier au problème. Le médecin généraliste de l'île avait été contraint pour des raisons de santé à deux mois de repos forcés, le maire de l'île avait alors tenté de trouver un  remplaçant. Mais ce n'était pas une mince affaire. "on avait trouvé un médecin anesthésiste-réanimateur à la retraite qui était d'accord, il était arrivé sur l'île et il était prêt à travailler. Mais le conseil de l'ordre des médecins n'avait pas validé ce remplacement au motif que le médecin ne disposait pas de la spécialisation en médecine générale." Explique Patrick Denaud, le maire.

Une attitude du conseil de l'ordre que le maire et les administrés avaient eu un peu de mal à comprendre en ces temps de déserts médicaux et de pénurie de médecins. De plus l'île d'Aix en été, ce sont des centaines de touristes qui débarquent chaque matin avec le premier bac pour une journée de plage et de balades. Et donc une multiplication des risques de malaises, de coupures, de chutes ou de chose plus graves encore.

La continuité des soins assurée avec l'aide du continent

L'île dispose d'un infirmier et de sapeurs pompiers qui assurent les urgences.  Mais pour une coupure nécessitant des points de suture, il faut évacuer sur le continent. "Par chance, on n'a eu sur tout le mois de juillet, qu'une évacuation par hélicoptère et deux autres par le bac." explique Patrick Denaud soulagé. 

Le problème est désormais réglé, un médecin retraité actif originaire du Maine-et-Loire est arrivé et a commencé à travailler en fin de semaine dernière. À la rentrée de septembre, le médecin de l'île devrait revenir si sa santé s'est améliorée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité