Second tour les élections municipales à Dolus-d'Oléron : Thibault Brechkoff réélu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

Le second tour des élections municipales de Dolus-d'Oléron avait lieu ce dimanche. C'est la liste menée par Thibault Brechkoff le maire sortant, qui l'emporte avec un peu plus de 55% des suffrages.

C'est donc la continuité qui a été choisie par les électeurs de Dolus-d'Oléron.Ils ont réélu le maire Thibault Brechkoff. Il a obtenu 55,08% des suffrages, son adversaire, Sylvie Bries, 44,92. La participation s'établit 59,73%.Thibault Brechkoff s'est déclaré "soulagé après ces semaines de tension."

Nous sommes très heureux de ce résultat, notre équipe a traversé des épreuves au cours des deux dernières années et je pense que ce soir, nous ressortons renforcés de ces épreuves et de cette élection.

Thibault Brechkoff, maire de Dolus-d'Oléron

Son adversaire, Sylvie Briès a reconnu la défaite et souhaite désormais qu'un climat plus apaisé entoure la vie municipale et que le maire se résolve à travailler plus collectivement :

J'espère qu'il va arrêter de travailler tout seul, j'espère qu'il va associer ses conseillers. Il y a dans son équipe deux ou trois personnes qui nous paraissent intéressantes, donc on espère qu'il va les écouter et s'appuyer dessus.

Sylvie Briès, tête de liste "Dolus 2026"

Lors du premier tour, dimanche 15 mai, la liste conduite par Thibault Brechkoff avait obtenu 46,86% des voix, celle de Sylvie Bries, 37,95% et enfin, celle menée par Jean-Marie Clerget, 15,09%. Ce dernier n'ayant pas décidé de se maintenir au second tour c'est donc un duel qui se présentait aux électeurs de la commune.

La crise avait éclaté début février 2022, mais elle couvait depuis plusieurs semaines. Des conseillers de la majorité ainsi que tous ceux de l'opposition avaient démissionné pour dénoncer les méthodes jugées trop personnelles de l'exercice du pouvoir par le maire, Thibault Brechkoff. Cette démission entraînait donc la convocation de nouvelles élections municipales.

Reportage de Sophie Vall et Marc Millet