Saint-Martin-de-Ré : 90 ans après sa création, Tintin fait toujours recette

Tintin, l'illustre reporter inventé par Hergé, fascine toujours autant. Entre les BD, et objets dérivés, le marché est porteur. Surtout pour cette boutique 100% Tintin, située à Saint-Martin-de-Ré. Une boutique unique en son genre en France.

La boutique "Mille Sabords" à Saint-Martin-de-Ré ne désemplit pas
La boutique "Mille Sabords" à Saint-Martin-de-Ré ne désemplit pas © Pierre Lahaye - France Télévisions

La Tintinophilie fait fureur à Saint-Martin-de-Ré, comme nulle par ailleurs. Et pour cause, la commune abrite la seule boutique de France entièrement dédiée à l’univers du reporter imaginé par Hervé.

Ici, la Tintin mania prend la forme de vêtements, tasses, et autres fantaisies à l’image du héros.

Derrière ce temple des Tintinophiles se cache Olivier Poirier. Il a ouvert la boutique Mille Sabords dans les années 80. Même 90 ans après la création du personnage, le blond au pull bleu a toujours la côte.

Tout le monde n’achète pas, mais chacun repart avec le sourire

Olivier Poirier, gérant de la boutique Mille Sabords

« C’est une idée qui peut paraitre saugrenue, mais le succès a été assez immédiat », explique Olivier Poirier. « Chaque année, je suis surpris devant le flot de personnes venant à la boutique. Tout le monde n’achète pas, mais chacun repart avec le sourire », se réjouit le gérant.

Aujourd’hui, les éditions les plus anciennes des Aventures de Tintin s’arrachent à prix d’or, parfois même au-delà du millier d’euros.

Avec 24 albums Tintin, mais plus de 500 éditions différentes. Difficile de s’y retrouver. Les collectionneurs le savent, plus la BD est proche de l’édition originale, plus elle peut se vendre chère.

Même logique avec les produits dérivés, vendus en quantité limitée pour créer un engouement chez acheteurs.

Les figures de Tintin produites en série limitée, sont aussi dans le viseur des collectionneurs.
Les figures de Tintin produites en série limitée, sont aussi dans le viseur des collectionneurs. © Pierre Lahaye - France Télévisions
La Tintin mania prend la forme de vêtements, mais aussi d'objets collector.
La Tintin mania prend la forme de vêtements, mais aussi d'objets collector. © Pierre Lahaye - France Télévisions

À la recherche des Aventures de Tintin en langue étrangère

Certains passionnés poussent le bouchon encore plus loin, et vont même jusqu’à chiner les traductions faites des différentes BD. C’est le cas de Claude Braud. L’ancien professeur d’anglais à l’Université de La Rochelle possède 845 albums chez lui !

Collectionneur dans l'âme, Claude Braud possède plus de 800 albums de Tintin chez lui.
Collectionneur dans l'âme, Claude Braud possède plus de 800 albums de Tintin chez lui. © Pierre Lahaye - France Télévisions

« Au fil des années, je me suis lancé dans une véritable quête pour trouver les albums dans différentes langues et dialectes », explique-t-il. Avec quelques autres passionnés, ils ont d’ailleurs décidé de traduire Les Sept Boules de Cristal en Charentais.  Le choix n’est pas anondin… Une partie de l’intrigue se passe à La Rochelle. En mars, ils devraient sortir la version traduite du Temple du Soleil, second volet du dyptique d’Hergé.

Voir aussi : le reportage de Florent Loiseau et Pierre Lahaye

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bande dessinée culture livres patrimoine