La Charente-Maritime toujours en vigilance orange crues, le fleuve Charente se stabilise

Depuis près d'une semaine, le département a été placé en vigilance orange crues par Météo France. Après avoir dépassé les 5,5 mètres de hauteur, le fleuve Charente s'est stabilisé autour de 5,3 mètres aujourd'hui. Son niveau ne devrait pas augmenter dans les prochains jours, malgré de nouvelles précipitations vendredi soir.

Que les riverains se rassurent : le pic de crue de la Charente semble bien être derrière eux. Placé en vigilance orange crues depuis le dimanche 3 mars, le département de la Charente-Maritime a subi d'importantes inondations. Les images spectaculaires de la ville de Saintes, envahie par l'eau, ont fait écho à d'autres épisodes pluvieux survenus cet hiver.

"Après avoir atteint les 5,5 mètres mercredi, le niveau de la Charente est aujourd'hui entre de 5,2 et 5,3 mètres de hauteur, explique Bruno Jeanet, conseiller scientifique et technique chez Vigicrues, le service d'information sur le risque de crues des principaux cours d'eau en France. Il ne devrait pas augmenter du week-end, à Saintes."

Elle devrait rester aux alentours de 5,3 mètres

"Les deux pics de crue de la Charente ont été atteints au niveau d'Angoulême, précise Florent Lasvaux, chef de projet Prévention des inondations à l'Établissement public territorial de bassin Charente (EPTB). La pluie qui tombe à Mansle met environ sept à dix jours pour se propager jusqu'à Saintes. Pour l'instant, les niveaux d'eau semblent se stabiliser."

Météo France prévoit de nouvelles précipitations vendredi soir. Mais pas de quoi inquiéter pour le moment, selon les experts. "La Charente est un fleuve très plat. Son évolution est donc très lente : il lui faut un certain temps entre le moment où la pluie tombe, et celui où il entre en crue ou en décrue", décrypte Bruno Jeanet de Vigicrues.

"Ce week-end, de fortes marées sont attendues : elles vont contraindre les niveaux d'eau de la Charente. Elle devrait rester aux alentours de 5,3 mètres et ne devrait pas varier de plus de quelques centimètres", abonde Florent Lasvaux. Pas de pic de crue attendu dans les prochains jours donc.

Ne pas s'approcher du fleuve

Les spécialistes formulent tout de même quelques recommandations. "Lorsqu'un fleuve ou une rivière est en crue, cela suscite souvent la curiosité des passants. Mais il ne faut pas s'en approcher, rappelle chef de projet Prévention des inondations à l'EPTB. Éviter aussi de s'aventurer en voiture sur des axes inondés et bien suivre les déviations mises en place par les collectivités. Enfin, mettre en sécurité les équipements menacés par les inondations."

De son côté, Météo France rappelle que "les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l'ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires". "Des coupures d'électricité" pourront également se produire. Les prévisionnistes préconisent de "surveiller la montée des eaux" et de continuer à se tenir "informé sur les conditions météo".