Basket : Une quatrième victoire consécutive pour le Stade Rochelais en Pro B

Publié le
Écrit par Romain Bizeul
durée de la vidéo : 00h01mn50s
Le Stade Rochelais Basket a battu Aix Maurienne Savoie Basket 85-65. Un large succès très important dans la course au maintien en Pro B. ©France télévisions

Le Stade Rochelais Basket termine l’année en beauté. Avec cette quatrième victoire de suite, les Maritimes s’extirpent de la zone rouge en dominant de 20 points Aix Maurienne Savoie Basket, un concurrent direct au maintien en Pro B.

Sur le terrain, à la fin du match, le visage des Rochelais ne trompe pas. Avec une quatrième victoire consécutive, qui plus est face à un concurrent au maintien, Aix Maurienne Savoie Basket, les joueurs peuvent laisser s’exprimer leur joie. "Il y a de la satisfaction et un gros ouf de soulagement", se réjouit Julien Cortey, le coach du Stade Rochelais.

Une victoire doublement importante, car avec un score final de 85-65, le Stade Rochelais soigne son goal average. "Ces 20 points d’écart sont intéressants, car tout est important. L’an dernier, le maintien se joue à 14 victoires et au goal average. Il ne faut rien négliger", rappelle Julien Cortey à la fin du match.

Un début de match à sens unique

Si le score est large, tout n’a pas été simple pour les Rochelais. L’entame de match est pourtant parfaite ou presque. À la mi-temps, les Maritimes mènent de 14 points. "Notre bonne entrée dans le match nous permet de gagner en confiance et d’avoir un petit matelas assez rapidement. Mais je pense qu’on a eu quand même des petits trous d’air, on aurait pu avoir plus d’écart à la mi-temps et ne pas les laisser espérer, souligne le coach Julien Cortey. On a bien construit notre match, mais je pense qu’on aurait pu tuer le match. On ne l’a pas fait et on voit que dans le 3e quart-temps, c'est compliqué."

Au retour des vestiaires, le Stade Rochelais n’y est plus vraiment et se fait peur. Jusqu’à voir Aix Maurienne revenir à 4 petits points. "Au 3e quart, on a fait un changement défensif qu’on n'avait pas trop travaillé", tente d’expliquer l’intérieur rochelais Alexis Tanghe. L’intensité défensive qui a fait la force du Stade Rochelais Basket en première mi-temps se fait un petit peu moins ressentir après la pause. En face, Aix Maurienne revient bien.

Les Maritimes se font peur

"Avec un changement tactique et des intentions différentes dans le 3e quart-temps, on a montré le jeu qu’on voulait mettre en place, développe Emmanuel Schmitt, le coach aixois. On revient, mais malheureusement si à ce moment-là, on n'arrive pas à passer devant et mettre le doute dans la tête de La Rochelle." Car le dernier quart-temps est uniquement Jaune et Noir, 23 à 8. "Je pense qu’ils ont dépensé beaucoup d’énergie pour revenir au 3e et au 4e quart-temps, ça leur a porté préjudice", raconte le Rochelais Alexis Tanghe.

Si tout est bien qui finit bien, ce trou d’air interroge forcément Julien Cortey : "Là, c’est à domicile avec notre public, mais si c’est à Aix Maurienne avec leur public quand ils reviennent à 4 points, est-ce qu'on aurait eu le mental assez solide pour gagner ce genre de match ? On sait que ça va être comme ça toute l’année."

On voit qu’on est prêt pour ce genre de combat face à des concurrents directs au maintien. On sait que jusqu’au mois de mai, on ne va pas respirer. Il faut être costaud mentalement et ce soir, c'est une satisfaction de voir qu’on prend le match par le bon bout. On a enfin endossé notre rôle d’équipe qui joue le maintien.

Julien Cortey, coach du Stade Rochelais Basket

En attendant, tout va pour le mieux avant une petite trêve. À l’image de l’équipe, Keith Wright, longtemps critiqué, sort un gros match avec un double-double, 15 points et 15 rebonds pour 31 d’évaluation. Il y a deux semaines, le Stade Rochelais ne comptait qu’une victoire en Pro B, les Maritimes en sont à présent à 5.

"Je trouve que le groupe a très bien travaillé, on n'a rien lâché et c’est un peu l’aboutissement de pouvoir enchaîner les victoires. Je crois que ça se voit sur nos visages sur le terrain, on sourit, c’est un vrai kiffe. Il ne faut pas s’arrêter là, la deuxième partie de saison va être compliquée, mais je crois qu’on a trouvé le chemin", apprécie Alexis Tanghe. Si rien n’est encore gagné, le Stade Rochelais Basket semble à présent prêt à se battre pleinement pour sa survie en Pro B.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité