Battu par le Stade Français (18-13), le Stade Rochelais doit se contenter d'un point de bonus défensif et continue sa mauvaise série avant de recevoir Toulouse samedi

Le Boxing Day n'a pas débuté comme souhaité pour le Stade Rochelais. Autour d'un Jonathan Danty, capitaine, le staff maritime avait procédé à quelques changements dans son groupe, après deux revers consécutifs en Champions Cup. Loin d'avoir démérité, La Rochelle doit se contenter d'un point de bonus défensif.

Dans le jeu samedi à Paris pour défier le Stade Français en Top 14, La Rochelle a proposé de bonnes choses, mais à l'image de ces dernières semaines, les Maritimes ont manqué de justesse dans de trop nombreux registres pour espérer accrocher un premier succès à l'extérieur cette saison. Ils se sont inclinés 18 à 13.

La Rochelle signe donc un huitième revers en 12 rencontres (championnat et Coupe d'Europe confondus) en ce début de saison.

Seule éclaircie au tableau, le premier essai du talonneur Tolu Latu, débarqué en prêt de Montpellier il y a quelques jours, qui permet aux Maritimes de ne pas rentrer bredouilles de la capitale.

Un Noël grimaçant

Un petit point glané, bien loin de faire les affaires des Maritimes : "Si on perd, je peux vous garantir que l'on va passer un Noël de merde", lançait, ainsi, Jules Favre, jeudi dernier, en conférence de presse d'avant-match.

Et nul doute que le Noël rochelais est moins joyeux qu'escompté après un revers de cinq points à Paris, qui peut laisser des regrets. Les hommes de Ronan O'Gara ont dû évoluer à 14, contre 15, quasiment toute la deuxième période, après l'exclusion de leur capitaine et premier centre Jonathan Danty (47ᵉ). Malgré cela, les Maritimes sont globalement restés solides pour mieux finir le match que l'adversaire, remportant même la fin de rencontre, en infériorité numérique (8-10). 

La mission comptable n'est pas accomplie avec un sixième revers cette saison en Top 14. Une entame d'exercice insuffisante, en témoigne le classement.

Les Maritimes pointent à une peu reluisante 9ᵉ place, avec déjà un handicap de 7 points sur le 6ᵉ, Castres.

Succès obligatoire face à Toulouse

Mais le Stade Rochelais n'a pas le temps de tergiverser, puisque c'est le champion de France en titre, Toulouse, qu'il va défier dès samedi, 21h05, avec une sacrée pression du résultat pour les retrouvailles avec le public de Deflandre, histoire de ne pas laisser le wagon de tête prendre trop d'avance avant de basculer vers 2024.

Mais la tâche est loin de s'annoncer aisée, face à des Toulousains, septièmes et éjectés du Top 6 malgré leur succès face à Toulon ce week-end (25-17). Toulouse se doit aussi de prendre des points.

Pour ce match, les Maritimes ne pourront toujours pas compter sur leur troisième ligne centre international, Grégory Alldritt, qui devrait retrouver le groupe début janvier.