Carton plein pour la dernière soirée des Francofolies

Ce mercredi 14 juillet a marqué la fin de la 36e édition des Francofolies de La Rochelle. Cinq jours d’un festival presque « comme avant », malgré le contexte sanitaire. Les spectateurs sont venus en nombre pour voir Suzane, Alain Souchon, Catherine Ringer et Vianney.
La grande scène Jean-Louis Foulquier ce mercredi 14 juillet. Le public est venu nombreux pour le dernier de ces cinq jours de festival.
La grande scène Jean-Louis Foulquier ce mercredi 14 juillet. Le public est venu nombreux pour le dernier de ces cinq jours de festival. © Anastasia Nicolas - France Télévisions

Clôturer les Francofolies dans le froid et sous la pluie… Sans doute la crainte de nombre d’entre nous, à en croire la météo rochelaise très capricieuse de ce mercredi 14 juillet. De la grisaille, un air glacial et humide. Le soleil a pourtant décidé d’être de la partie pour accompagner l’arrivée du public, sur les coups de 16 h.

Et ils sont nombreux, venus célébrer une dernière fois la musique française sur l’Esplanade Saint-Jean d’Acre. C’est au pas de course que les premiers festivaliers ont rejoint la fosse de la scène Jean-Louis Foulquier, afin de s’assurer d’être au plus près de leurs idoles. Il faut dire que les têtes d’affiche de ce soir ont de quoi rassembler les foules: Suzane, Alain Souchon, Catherine Ringer et Vianney.

Le public est venu très nombreux pour voir Suzane, Alain Souchon, Catherine Ringer et Vianney.
Le public est venu très nombreux pour voir Suzane, Alain Souchon, Catherine Ringer et Vianney. © Anastasia Nicolas - France Télévisions

Un moment d'émotion

Une programmation qui reflète bien la grande famille que sont les Francofolies. C’est grâce au Chantier des Francofolies, un dispositif mis en place pour donner un coup d’accélérateur à la carrière des artistes émergents, que la chanteuse originaire d’Avignon passe de l’ombre à la lumière. La jeune femme enflamme les milliers de spectateurs venus cette nuit, et prouve à tous que son titre de « Révélation scène » aux Victoires de la musique gagné l’année dernière est mérité. « Elle est formidable ! » s’extasie Stéphanie, 34 ans, aux premières loges, collée à la scène pour apprécier le show.

Suzane a enflammé la scène Jean-Louis Foulquier, mercredi 14 juillet 2021.
Suzane a enflammé la scène Jean-Louis Foulquier, mercredi 14 juillet 2021. © Anastasia Nicolas - France Télévisions

Alain Souchon a ensuite pris la relève et a rassemblé sur scène et dans l’enceinte du festival une multitude de générations sur ses titres. Les premières notes de la chanson « Allô maman bobo » ont transporté le public, si bien que certains, débordés par l’émotion, ont versé quelques larmes. « Cette chanson, elle me touche personnellement. Cette histoire, j’ai l’impression que c’est un peu la mienne… » confie Stéphane, 53 ans. Pendant son concert, le chanteur âgé de 77 ans a été rejoint par ses deux fils, d’abord au micro, puis à la guitare. Laurent Voulzy a également fait une apparition surprise pour pousser la chansonnette avec son ami de toujours.

Une édition pleine de frissons

Le rock a ensuite pris possession de la scène avec l’ex-voix des Rita Mitsouko, Catherine Ringer, qui a chanté ses plus grands titres pendant un peu plus d’une heure. Elle a ensuite cédé sa place à Vianney. Cela faisait quatre ans que l’artiste n’était pas venu aux Francofolies de La Rochelle. Un concert riche en émotion pour le chanteur accompagné au violoncelle par sa compagne Catherine Robert, avec qui il attend son premier enfant.

Avec plus de 75 concerts sur près de sept scènes, cette édition des Francofolies tant attendue après son annulation l’année dernière due au Covid a su donner des frissons aux adorateurs de musique en manque de culture. La folie musicale des Francos se termine avec la promesse de revenir l’été prochain, du 13 au 17 juillet 2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
francofolies culture musique