Charente-Maritime : la pêche à la coquille Saint-Jacques est ouverte dans les Pertuis

Publié le Mis à jour le
Écrit par E. Gérard avec C. Fouchard
Après une saison 2021 catastrophique, les pêcheurs de Charente-Maritime espèrent cette fois un retour à la normale. Reportage dans le pertuis d'Antioche de Corentin Fouchard et Chloé Duval ©France Télévisions

La saison avait été catastrophique l'an passé. Les pêcheurs de Charente-Maritime espèrent un retour à la normale pour cette campagne qui s'achèvera le 28 décembre.

Il y a de la houle dans le pertuis d’Antioche ce lundi pour l'ouverture de la pêche à la coquille Saint-Jacques. Des conditions difficiles pour les quatre marins-pêcheurs du "Reine de la mer" partis le matin du port de La Rochelle. 

"Pour l’instant, les traits ne sont pas terribles mais bon, on les cherche" lance Guillaume Potevin, l'un des matelots. Après une saison 2021 très cahotique, tous espèrent que la campagne 2022 sera meilleure.

Mais les creux de trois mètres ne laisse guère d'espoir pour ce premier jour. "On ne racle pas régulier" explique Romuald Coutanceau, le patron.

On n’arrive pas à bien sentir le fond et c’est pour ça que c’est très compliqué de pêcher les coquilles avec un temps comme ça.

Romuald Coutanceau, patron pêcheur

Toutes les 10 minutes, l'équipage enchaine les remontées de drague. L'océan est agité, chacun redouble d'attention. Quand l'armature métallique est pleine, elle peut peser 400 kilos. "C’est un peu physique mais on a l’habitude. La première marée est dure après ça va !" lâche Guillaume Potevin. 

Les bateaux habilités à pêcher doivent suivre les règles imposées par les autorités. Ce lundi par exemple, la campagne dure cinq heures, de 10h à 15h. Autre règle : la taille des coquillages. Dix centimètres et demi au minimum. "On regarde si elles sont bien à la maille, explique Jérôme Manceau, l'un des pêcheurs, si elle est un peu trop juste, on la remet à l’eau." Les crabes, les étoiles de mer, et surtout les rochers sont remis à l’eau. 

Le "Reine de la Mer" est rentré au port avec une cargaison de 200 kilos de coquilles. Une petite déception pour l'équipage qui en espérait 300. À peine le bateau déchargé, toutes les Saint-Jacques étaient déjà vendues.

La saison se refermera le 28 décembre au terme de sept marées entre les îles de Ré et Oléron, onze entre l'île de Ré et la côte vendéenne. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité